Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5161 Le 05/12/2017 | Partager

■ Yémen: L’ex-président Saleh a été tué
L’ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh a été tué par des rebelles Houthis au sud de la capitale Sanaa. Au centre de la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU, la guerre au Yémen ravive les tensions régionales autour de la rivalité entre l’Arabie saoudite et l’Iran, accusé par Riyad de soutenir militairement les rebelles Houthis, ce qu’il réfute. Samedi dernier, Ali Abdallah Saleh avait tendu la main à l’Arabie saoudite, proposant à Riyad de «tourner la page» en échange d’une levée du blocus qui étrangle la population. Les Houthis avaient dénoncé une grande trahison. Face à la fin de l’alliance rebelle, l’actuel président Hadi a de son côté donné pour ordre à son vice-président Ali Mohsen al-Ahmar, qui se trouve à Marib (100 km à l’est de Sanaa), d’activer la marche vers la capitale.

■ Les dirigeants du Golfe en sommet
Les dirigeants des pétromonarchies arabes du Golfe tiennent mardi et mercredi au Koweït leur sommet annuel. L’émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, dont le pays est au coeur de la crise du Golfe, est le seul à avoir confirmé sa présence. Le 5 juin, l’Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis et l’Egypte ont brusquement rompu avec le Qatar en l’accusant de «soutenir des mouvements extrémistes et de ne pas prendre assez de distance avec l’Iran». Ils ont également imposé un embargo à l’émirat gazier. Toutes les tentatives pour résoudre la crise avec Doha (qui rejette les accusations et dénonce les sanctions économiques qui lui sont imposées) sont restées sans résultat, y compris celle du Koweït.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc