Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5151 Le 20/11/2017 | Partager
chat_wanted_051.jpg

■ Un chat à l’origine d’un meurtre
La police japonaise a ouvert une enquête sur une tentative de meurtre sur une vieille dame dont un chat errant pourrait être à l’origine, ont rapporté les médias nippons. La fille de Mayuko Matsumoto avait découvert sa mère en sang lundi chez elle, dans une région montagneuse du sud du Japon, avec une vingtaine de balafres sur le visage. Constatant la relative gravité des blessures, la police a ouvert une enquête pour tentative de meurtre, selon RKK. Après avoir constaté qu’il n’y avait pas eu d’effraction au moment de l’incident, les enquêteurs ont émis l’hypothèse que les blessures pouvaient être finalement des griffures de chats, selon la chaîne de télévision NTV. La police s’est alors intéressée aux chats errants autour de la maison de la vieille dame et ont découvert ce qui pourrait être du sang humain sur l’un d’eux, a précisé vendredi le journal Nishinippon Shimbun.

■ Une femme de plus de 490 kilos!
Les pompiers argentins ont dû abattre un mur pour permettre à une femme de 490 kilos de sortir de chez elle afin d'être hospitalisée pour des soins, a annoncé mercredi la presse locale.
Isabella est âgée de 32 ans et vit à Rosario, à 340 kilomètres au nord de Buenos Aires. Il a fallu l'évacuer de sa maison allongée sur son lit qui a été hissé à bord d'un camion de la défense civile, selon les images publiées par le quotidien Clarin. Isabella vit prostrée depuis des années et une grande partie de son corps a perdu toute sensibilité. Des tumeurs sont apparues sur ses jambes dues à son obésité extrême. «J'ai toujours été grosse. J'ai abandonné l'école en raison des discriminations dont j'ai souffert. J'ai repris les études sur le tard pour être quelqu'un dans cette vie. Cela paraît aujourd'hui impossible», a-t-elle confié à Clarin. Isabella pesait 130 kilos il y a huit ans, à la mort de son père, et est tombée en dépression.
■ Le pape reçoit une Lamborghini
Le pape François a reçu mercredi une Lamborghini blanche, un modèle unique qui n'est pas destiné à remplacer sa célèbre papamobile, mais sera mis aux enchères pour financer quatre projets caritatifs. Le Souverain pontife a béni la voiture de sport «Lamborghini Huracan» et apposé sa signature sur le capot, en présence de dirigeants du constructeur automobile venus livrer le modèle au Vatican. Le bolide qui ne fendra jamais la foule de la place Saint-Pierre sera confié à la maison de ventes Sotheby's, pour des enchères prometteuses. Une Lamborghini Huracan se vend autour de 200.000 euros sur le marché, mais celle du pape devrait monter plus haut. Le pape, habitué aux cadeaux insolites, s'est déjà vu offrir dans le passé une Harley Davidson.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc