Economie

Maroc-France: Nouvelles pistes de co-développement

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5150 Le 17/11/2017 | Partager
L’Afrique «comme horizon commun»
Paris veut accompagner Rabat dans la refonte de son modèle économique
23 conventions et déclarations d’intention signées

Rabat et Paris veulent passer à une nouvelle phase de partenariat. «Nous avons une volonté commune d’enrichir et de renforcer notre coopération», a souligné le Premier ministre français, Edouard Philippe, à l’issue de la 13e rencontre de haut niveau entre les deux pays. Même son de cloche chez Saâdeddine El Othmani. L’idée est d’exploiter de nouvelles opportunités.

Par exemple, l’accent sera mis sur les PME et les TPE, après une phase où les relations entre les deux pays étaient rythmées par les performances des grands groupes. Globalement, ce sommet bilatéral s’est focalisé sur 5 domaines stratégiques, comme l’a précisé El Othmani. Il s’agit de la jeunesse, l’innovation, la mobilité, l’Afrique et la régionalisation. Au total, 23 conventions et déclarations d’intentions ont été signées lors de cette réunion (voir liste des conventions).

Parallèlement, la déclaration finale a précisé les contours des prochaines actions de coopération entre les deux pays. Dans le domaine économique, Paris a annoncé sa disposition à «accompagner le Maroc dans le processus de renouvellement de son modèle de développement». Dans cette refonte du système économique, une action particulière sera accordée aux nouveaux métiers, notamment ceux liés à la R&D.

Un appui est prévu pour favoriser l’émergence d’entreprises innovantes, à travers la mobilisation de financements au profit de l’assistance technique pour le Fonds Innov Invest, géré par la Caisse centrale de garantie. Les deux pays ont aussi adopté une feuille de route qui «permettra d’accroître les flux des investissements croisés».

Après la LGV et les réseaux de tramway, la déclaration finale de cette réunion de haut niveau a insisté sur la poursuite de la coopération dans le domaine des transports, notamment en s’ouvrant sur de nouvelles filières. Cette rencontre a été marquée par la signature de deux déclarations d’intention dans les domaines maritime et portuaire, qui devront favoriser le développement de l’industrie navale.

La politique africaine du Maroc semble également intéresser Paris. Il s’agit d’une nouvelle piste de coopération, selon les deux chefs de gouvernement. Edouard Philippe a rappelé que les deux pays ont «fait le choix de l’Afrique comme horizon commun». Dans un contexte mondialisé, le continent attire de plus en plus d’investisseurs étrangers. «Notre coopération peut nous accorder un avantage par rapport à la concurrence», a expliqué le Premier ministre français.

Un positionnement qui apparaît clairement dans la déclaration finale de cette rencontre. «Les deux pays confirment leur ambition de construire deux économies compétitives et innovantes, engagées dans des relations équilibrées, se projetant de façon coopérative et ambitieuse vers l’Afrique, pour y favoriser une croissance durable».

Migration

La lutte contre les flux de migration irrégulière a été au centre des discussions entre les délégations française et marocaine. Au-delà des mesures sécuritaires, les deux pays insistent sur l’importance «d’accorder une attention particulière aux populations les plus fragiles et les plus exposées». Cela devra s’accompagner du renforcement des mesures de contrôle des frontières, de lutte contre les filières en plus de la réadmission des personnes en situation irrégulière. Au moment où la menace terroriste continue de planer sur les Etats de la région, les deux pays veulent donner plus de punch au partenariat sécuritaire. La coopération en matière de lutte anti-terroriste doit rester «forte et importante», selon Edouard Philippe. Sur la question du Sahara, le Premier ministre du gouvernement d’Emmanuel Macron a rappelé que «le Maroc sait pouvoir toujours compter sur la clarté de notre position concernant ce dossier».

                                                                     

Conventions signées

- Déclaration d’intention relative à la coopération dans le domaine de la réforme de l’administration.
- Déclaration d’intention en matière de coopération décentralisée
- Déclaration d’intention relative à la coopération dans le domaine portuaire et maritime
- Déclaration d’intention relative à la coopération dans le domaine des infrastructures portuaires et de l’industrie navale
- Déclaration d’intention relative à la coopération dans le domaine du numérique
- Lettre d’entente relative à l’appui de l’AFD à la politique nationale pour l’emploi
- Accord cadre en matière de coopération éducative
- Mémorandum d’entente sur l’enseignement de la langue arabe, de l’histoire et de la culture du Maroc dans les établissements français au Maroc
- Arrangement de coopération relatif à la coopération en matière de jeunesse
- Lettre d’entente relative à l’appui de l’AFD à la promotion de l’accès à l’eau potable des populations du Nord
- Protocole d’accord CDG-AFD sur le renforcement de leur partenariat stratégique au Maroc et à l’international
- Protocole d’accord financier (Prêt de 150 millions d’euros) entre l’AFD et le Masen portant sur l’énergie solaire
- Convention préalable entre la Fondation des musées du Maroc et le centre Georges Pompidou à l’exposition en 2018 au MM6 des chefs -d’œuvre des collections de Beaubourg sur la Méditerranée
- Déclaration d’intention dans le domaine du sport
- Accord sur la création du 9e Campus arts et métiers au Maroc
- Lettre d’intention sur la promotion à l’étranger des co-localisations universitaires
- Feuille de route dans le domaine du tourisme 2017-2020
- Accord cadre relatif au développement de la plateforme Maroc université numérique
- Mémorandum d’entente entre BPI-France et CCG
- Convention de subvention (500.000 euros) à Casa-Transports, associée à un prêt, déjà signé, de 30 millions d’euros
- Convention de subvention de 400.000 euros et convention de prêt de 40 millions d’euros à la société de transport Rabat Salé
- Protocole d’accord relatif à la formation des conservateurs et restaurateurs du patrimoine
- Déclaration d’intention sur la coopération entre le Centre national cinématographique France et le Centre cinématographique marocain.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc