Régions

Rabat lance son programme d’alphabétisation fonctionnelle

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5146 Le 13/11/2017 | Partager
Il vise 3.000 bénéficiaires des secteurs de l’artisanat, agriculture et pêche
Les sessions de formation seront assurées par des associations
Un partenariat avec l’Agence nationale de Lutte contre l’Analphabétisme

La Région de Rabat-Salé-Kénitra (RSK) passe à la mise en oeuvre des actions prévues dans le cadre de son programme régional de formation. Elle vient de procéder au lancement, la semaine dernière, de son programme d’alphabétisation fonctionnelle à l’horizon 2021. Il vise 3.000 personnes appartenant à trois secteurs à savoir l’agriculture, la pêche et l’artisanat.

«Cette initiative est le fruit d’un partenariat avec l’Agence nationale de Lutte contre l’Analphabétisme», indique Abdessamad Sekkal, président de la RSK. Réparti par secteur, ce programme va toucher quelque 1.000 artisans, 1.200 agriculteurs et 750 pêcheurs, est-il précisé. Ce programme est destiné à renforcer l’autonomisation et la qualification des bénéficiaires en prenant en considération les exigences de chacun des trois métiers.

Après la définition du contenu en fonction des besoins, 16 associations ont été sélectionnées pour se charger de la réalisation du programme jusqu’en 2021. Chaque candidat devrait bénéficier d’une formation d’un volume horaire total d’environ 450 heures. En contrepartie l’association percevra une indemnité de 1.000 DH par bénéficiaire.

Pour assurer le financement de cette opération, la région a mobilisé dans le cadre de son programme de développement régional un budget de 18 millions de DH, soit 3 millions de DH par an. A terme, une évaluation d’impact sur l’employabilité des bénéficiaires de ce projet est également prévue.

Pour l'heure, la conception et la définition du contenu de ce programme se feront en fonction des besoins de chaque région, annonce le responsable de l’Agence nationale de Lutte contre l’Analphabétisme. En plus de la région de RSK, le même travail est mené sur la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma qui affiche un intérêt prononcé pour la catégorie des 18-40 ans. Le responsable ne cache pas l’ambition de son établissement de mettre en place des programmes similaires avec le reste des régions du pays.

Formation de 2.900 conseillers

La semaine dernière a été également marquée par le lancement du programme de formation continue au profit de près de 2.900 conseillers de la région RSK. La préparation de ce projet a été effectuée en collaboration avec des professeurs des trois universités de la région: Rabat, celle de Kénitra ainsi que l’UIR, a indiqué Abdelali Hamieddine, Vice-président de la région responsable de la formation. Dans le cadre d’un travail de diagnostic, 24 focus groupes ont été organisés, ce qui a permis de toucher près de 78% de la population ciblée par ce programme. Cette première étape a permis de définir les besoins en formation continue pour les conseillers qui portent sur quatre volets. Le premier concerne les principes juridiques et organisationnels des collectivités locales, alors que le deuxième porte sur la partie finances. Au menu également le plan de développement régional et la préparation des projets ainsi que le volet communication et partenariat.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc