Economie

Développement rural: Le Fonds démarre enfin!

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5146 Le 13/11/2017 | Partager
6,8 milliards de DH pour commencer en 2018
Routes, éducation, santé, énergie, agriculture, les secteurs bénéficiaires
developpement_rural_046.jpg

Le montant qui doit être déployé sur 7 ans cible 12 millions de personnes réparties sur 1.250 communes rurales relevant de 37 provinces. Initialement le programme général a été élaboré par le Ministère de l’Intérieur et devait être décliné en actions par les ministères concernés

Après la polémique, c’est le passage à l’acte. L’année 2018 va consacrer l’activation du développement rural. Et c’est le Ministère de l’Agriculture, désigné ordonnateur du Fonds de Développement rural (FDR), qui ouvre le bal. «Pas moins de 6,85 milliards de DH seront dédiés au programme de lutte contre les disparités sociales et territoriales au titre de l'exercice 2018», s’est engagé le Ministre de l'Agriculture, Aziz Akhannouch, devant les parlementaires. Sur ce montant, 3,4 milliards de DH seront financés par le Fonds de développement rural et des zones montagneuses.

L’essentiel de l’enveloppe globale (74%) est destiné aux infrastructures routières pour promouvoir le désenclavement de certaines zones montagneuses. L’éducation s’érige en 2e place avec 11% du budget. La même part est destinée aux raccordements à l’accès à l’eau potable et à l’électricité. Alors que la santé devrait bénéficier de 4% du financement.

Akhannouch qui présentait le projet de budget de son ministère devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants, a indiqué que d’autres investissements seront engagés l’année prochaine dans le monde rural. Il s’agit notamment du programme de développement des zones oasiennes, de l’arganier ainsi que d’autres projets en partenariat avec les acteurs locaux. Le tout devrait nécessiter un montant de 90 millions de DH.

Pour mobiliser les ressources, la coopération internationale sera mise à contribution. Un montant de 116 millions de DH sera mobilisé par le Fonds vert pour le climat (99 millions de DH) et le Fonds d’adaptation aux changements climatiques (17 millions de DH). Pour l’année 2018, le Département de l’Agriculture bénéficie d’un budget d’investissement de près de 10 milliards de DH contre 9 milliards cette année. L’augmentation cible-principalement, les programmes d’irrigation et d'aménagement du domaine agricole (+20%), de développement des filières de production (+2%), la sécurité sanitaire (+28%) et la formation (+4%).

S’agissant du Département du Développement rural, la hausse de son budget est imputable à l’augmentation des dépenses de fonctionnement de 2% et de 70% de celles de l’investissement, indique le Ministre sans donner de précisions sur la dotation de ce secrétariat d’Etat vacant depuis plusieurs années.

L’investissement de ce département ciblera en particulier les études techniques du projet de développement rural des montagnes de l'Atlas ainsi que le lancement des travaux d’aménagements hydro-agricoles et la plantation d’arbres fruitiers.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc