Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5144 Le 09/11/2017 | Partager

■ Un club londonien accueille sa première femme transgenre!

femmes_londres_044.jpg

Un club très select de gentlemen londoniens a décidé d'accueillir une femme en permettant à un homme qui vient de changer de sexe de rester membre, a indiqué un de ses adhérents au quotidien Daily Telegraph. Le comité de direction du Savile Club a décidé que l'homme âgé d'une trentaine d'années, marié et père de deux jeunes enfants, pouvait rester membre à l'issue de son processus de transformation, a indiqué au Telegraph Jerry Hayes, ancien député et membre du Savile. «Il ne devient pas membre du club en tant que femme, il est entré en tant qu'homme. Ce serait injuste que ce type terriblement sympathique soit expulsé juste parce qu'il est devenu une femme», a commenté M. Hayes. Le club n'a pas pour autant l'intention de changer ses règles et de s'ouvrir aux femmes, selon lui. «Ce n'est pas du tout un précédent (...) puisqu'il a adhéré alors qu'il était un homme», a souligné Hayes, assurant que la décision avait fait l'unanimité dans le club. Le Savile Club a été fondé en 1868 dans le quartier chic de Mayfair par une pléiade d'artistes de l'époque, dont les écrivains Rudyard Kipling, HG. Wells et Evelyn Waugh. Il compte notamment parmi ses membres John Le Carré.

■ Un personnage virtuel devient résident officiel à Tokyo
Un robot virtuel, à l'image d'un petit garçon de sept ans, s'est vu accorder samedi le statut officiel de résident d'un quartier central de Tokyo. Le garçon, dont le prénom, "Mirai", signifie futur, n'existe pas réellement, mais son intelligence artificielle lui permet d'avoir des conversations par texte avec des humains sur l'application de messagerie LINE.
Le quartier branché de Shibuya a décidé d'en faire, sous le nom de Shibuya Mirai, le premier robot du Japon, peut-être au monde, à se voir accorder une identité réelle. Outre ses conversations, Miraï aime également prendre des photos et modifier, de façon amusante, les selfies que ses correspondants peuvent lui envoyer.
Un responsable du quartier a expliqué que Mirai aiderait à faire connaître le quartier, et pouvait également permettre à ses habitants, en lui envoyant des messages, de communiquer avec les autorités locales.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc