Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5143 Le 08/11/2017 | Partager

■ Une femme sur un cheval arrêtée pour ivresse
En état d'ébriété, préférer un mammifère quadrupède à un véhicule à moteur pourrait sembler être une bonne option. Mais la police de Floride ne l'entend pas de cette oreille et a arrêté une femme pour s'être déplacée ivre sur un cheval. Donna Byrne, 53 ans, a été arrêtée jeudi pour «conduite d'un cheval en étant sous l'emprise de l'alcool», a indiqué vendredi dans un communiqué le bureau du shérif du comté de Polk, dans le centre de la Floride (sud-est). Elle a également été accusée de négligence envers un animal, pour ne pas avoir correctement protégé sa monture qu'elle chevauchait sur la chaussée. Le cheval aurait pu de ce fait être blessé ou tué. D'après la police, qui est intervenue après avoir été prévenue par un passant, la quinquagénaire sentait l'alcool lorsqu'elle a été placée en détention. «Mme Byrne n'était de toute évidence pas en état de se trouver sur la route. Non seulement elle s'est mise en danger elle-même mais aussi le cheval, et toutes les personnes qui circulaient sur cette route qui est en général très fréquentée», a relevé le shérif Grady Judd. Le cheval a été placé dans un refuge pour les animaux du bureau du shérif.

■ Une sauce au soja de 360 ans au menu de Trump lors d’un banquet
Une sauce au soja élaborée il y a 360 ans était au menu concocté pour le banquet d'Etat en l'honneur de Donald Trump mardi en Corée du Sud, ainsi que le poisson préféré du président américain. Le dîner à la Maison Bleue, un ensemble de bâtiments englobant la résidence officielle du président sud-coréen à Séoul, comprenait un plat de côte de boeuf accompagné d'une «sauce exquise au soja de 360 ans», a rapporté un porte-parole du palais présidentiel sud-coréen. Les sauces au soja sont parmi les aliments de base de la gastronomie en Corée du Sud. Elles sont concoctées par de célèbres artisans et fermentées pendant des décennies, voire des siècles, et vendues pour des dizaines de milliers de dollars le litre. Lors d'un Salon gastronomique en 2012, un groupe d'artisans avait présenté une sauce fabriquée selon eux il y a 450 ans, proposée à 100 millions de won (77.000 euros). Autre mets au dîner de mardi, une sole grillée, le poisson préféré de  Trump. «Le menu contient de la nourriture aux saveurs locales, traditionnelles, qui pourraient aussi être du goût du Président des Etats-Unis», a déclaré un responsable à l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. Ce banquet contraste largement avec le menu au style très américain offert au Japon à M. Trump par le Premier ministre Shinzo Abe, avec lequel le locataire de la Maison Blanche entretient des relations beaucoup plus chaleureuses qu'avec le président sud-coréen Moon Jae-In. Quelques heures après l'arrivée de Trump à Tokyo, ce dernier et Abe avaient consommé des cheeseburgers avec du ketchup. Et le plat principal du banquet était un steak.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc