International

Trump ordonne un renforcement du contrôle des étrangers

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5140 Le 02/11/2017 | Partager
Des dispositifs plus stricts aux aéroports
La piste de l’EI se confirme après l’attentat de New York
trump_immigration_040.jpg

Au lendemain de l’attaque meurtrière de New York, Donald Trump a ordonné le renforcement des contrôles pour les étrangers voulant entrer aux Etats-Unis. Le président américain a tenté à plusieurs reprises d’interdire par décret l’entrée aux Etats-Unis de ressortissants de plusieurs pays et de tous les réfugiés. Des décisions qui ont systématiquement été attaquées en justice, rapporte l’AFP.

La Cour suprême avait finalement permis en juin une mise en place partielle. Laquelle devait notamment laisser le temps aux responsables des services migratoires américains de revoir les procédures et méthodes de vérifications des antécédents des voyageurs. La semaine dernière, la Maison-Blanche a fait savoir que le pays allait de nouveau accepter des réfugiés après quatre mois d’une suspension très controversée. Ceci à l’exception de ceux venant de onze pays considérés à «haut risque», la plupart à majorité musulmane.

Il s’agirait de l’Egypte, l’Iran, l’Irak, la Libye, le Mali, la Corée du Nord, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan, la Syrie et le Yémen. En dehors de ce décret migratoire qui a suscité de nombreuses controverses, l’administration américaine demande aussi aux compagnies aériennes opérant des vols vers les Etats-Unis d’imposer des contrôles de sécurité plus stricts. Parmi ces mesures figurent des interrogatoires plus approfondis pour les passagers, selon plusieurs transporteurs aériens.

Hier, la piste du groupe terroriste (EI) se confirmait à New York, au lendemain de l’attaque qui a fait huit morts et 11 blessés. Le chauffeur du pick-up qui a foncé sur des cyclistes et des passants, mardi après-midi dans le sud-ouest de Manhattan, «était lié à l’EI et s’est radicalisé aux Etats-Unis», a déclaré le gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo à la presse étrangère.

Il a souligné qu’il n’y avait pour «l’heure aucun signe qu’il n’ait pas agi seul ou que son acte fasse partie d’une opération toujours en cours ou d’autres projets d’attentat». La police a retrouvé, dans le pick-up qu’il avait loué pour l’attaque, des notes manuscrites dans lesquelles il faisait allégeance à l’EI ainsi qu’une photo du drapeau noir de l’organisation terroriste. L’homme a été blessé au ventre lors de la fusillade qui a mené à son arrestation. Après avoir subi une opération mardi soir, ses jours ne seraient plus en danger et les enquêteurs ont pu lui parler.

Cet homme marié avec enfants, chauffeur de la société Uber, avait été arrêté à deux reprises par la police pour des infractions au code de la route, selon plusieurs médias. Uber, qui s’est dit «horrifié» par l’attaque, a indiqué coopérer avec les forces de l’ordre. Au fil des heures, des informations ont émergé sur l’identité de ses victimes. Les réactions de la communauté internationale ne se sont pas fait attendre.

«L’Allemagne se tient résolument aux côtés des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme», a déclaré la chancelière Angela Merkel. Après la France et le Royaume-Uni, la Russie a également dénoncé l’attentat. Le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov, l’a qualifié «d’attaque tragique et inhumaine». La bourse de New York a aussi observé une minute de silence en hommage aux victimes.

Controverse sur la loterie des cartes vertes

Le système d’attribution à la loterie des cartes vertes donnant droit à s’installer aux Etats-Unis est au coeur d’une vive polémique. L’auteur de l’attentat meurtrier à New York en aurait bénéficié, selon le Président Donald Trump. Le système d’attribution à la loterie des cartes vertes offre une chance à 50.000 candidats par an de pouvoir vivre aux Etats-Unis. Le système favorise les pays avec un taux d’émigration en Amérique relativement bas sur les cinq années précédentes. Une grosse moitié de ces visas sont attribués à l’Afrique.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc