Entreprises

Energies renouvelables: L’ingénieux projet de Shems For Lighting

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5140 Le 02/11/2017 | Partager
La startup lance une lampe qui transforme l’énergie solaire en lumière
Derrière ce projet, 2 étudiants de l’Enset de Mohammedia
Pêcheurs et bidonvillois de Safi, nomades de Mejjat... parmi les premiers clients

Permettre l’éclairage dans un environnement hostile et sans accès à l’électricité, voilà le principe des lampes solaires innovantes conçues par la startup Shems For Lighting. Porté par Youssef Chakroune et Zakaria Rai, deux étudiants de l’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique de Mohammedia (ENSET), ce projet vient d’être consacré récemment lors du salon Pollutec à Casablanca, en remportant le prix énergies renouvelables du Global Cleantech Innovation Program.

L’idée de cette lampe a été développée dans le cadre des projets sociaux du programme Enactus en 2015 puis concrétisée par la création de l’entreprise en septembre 2016. Cette lampe économique et écologique est composée d’une mini plaque solaire liée à une carte électronique et connectée à une batterie dotée d’une autonomie de 16h, connectée de son côté avec des Leds de faible puissance.

La conception de la carte électrique a été réalisée par les chercheurs de FabLab au Maroc, en collaboration avec la fondation My Shelter aux Philippines et une entreprise de Recherche et Développement en Chine. Le prix de la lampe est de 220 DH et sa durée de vie estimée entre 2 et 4 ans.

La compétition Cleantech a surtout permis à Shems For Lighting de bénéficier d’un programme d’accélération et d’accompagnement personnalisé. «La rencontre puis la collaboration avec notre mentor dans le cadre de ce programme a apporté beaucoup d’amélioration à notre projet, en particulier au niveau du Business Model. On privilégie désormais la collaboration avec les associations et coopératives pour une meilleure efficacité», note Youssef Chakroun, CEO et co-fondateur de Shems For Lighting. Financement, marketing, technologie, concurrence, tendances du marché, réseaux sociaux, tous ces ingrédients ont dû être pris en compte pour entamer le nouveau business model en avril 2017.

La startup a ainsi vu son marché et sa clientèle se développer rapidement. En août, la startup a démarré son premier partenariat avec la coopérative «Al Massira Al Khadra» de Safi pour l’équipement de 200 barques traditionnelles de pêche avec les lampes Shems Bahar d’ici la fin du mois de novembre. Une idée qui pourrait aussi être développée à Souiria et Essaouira.

La collaboration avec une association, qui travaille avec les nomades vivant aux alentours de Marrakech, a permis également de mettre en place un partenariat pour équiper plusieurs familles. En outre, le prix Cleantech gagné, dont la valeur est de 150.000 DH, permettra de bénéficier de support technique en matériel et équipement pour augmenter la production, et de continuer à travailler sur la partie R&D.
La startup ne compte pas s’arrêter là et envisage déjà le développement de son projet à l’international, en collaboration avec des associations au Sénégal, au Togo et au Ghana.

Des lampes adaptables

shems_for_lighting_040.jpg

A ce jour, la jeune startup produit et commercialise trois marques de lampes. «Shems Bahar» est destinée aux pêcheurs et leur permet d’éclairer leurs barques lors de la pêche nocturne. «Shems Qandil» est, quant à elle, destinée à la population nomade vivant dans la zone de Mejjat aux alentours de Marrakech, ainsi qu’aux habitants du bidonville de Safi qui n’ont pas accès à l’électricité. La troisième marque, «Shems Fellah», est un projet en cours de développement destiné aux agriculteurs, et qui permettra l’éclairage des fermes d’élevage et d’agriculture avec une substantielle économie sur le coût de l’énergie.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc