Société

Les caméras GoPro débarquent enfin au Maroc

Par Reda BENOMAR | Edition N°:5139 Le 01/11/2017 | Partager
La Hero 6 Black sera le premier modèle officiellement distribué
Le défi sera de proposer un bon service après vente localement
cameras-gopro-039.jpg

Les prix de GoPro ont franchi un palier. La Hero 6 Black est la caméra la plus chère de la marque au lancement. Il faudra s’affranchir de 6.000 DH pour s’en procurer un exemplaire (Ph. Recomhub)

Dévaler une montagne en snowboard, faire un double backflip en skateboard, filmer à l’intérieur du tube en surf… des moments qui étaient difficiles à immortaliser avant l’avènement des action cameras. Une percée qui a été rendue possible grâce à GoPro, la marque américaine créée par Nick Woodman, lui-même surfeur.

Elle a été copiée par d’autres marques, proposant leurs modèles de caméra  grand angle, mais jamais vraiment égalée. Les fans de sports extrêmes la connaissent bien et l’utilisent énormément. La firme américaine s’est d’ailleurs bâtie une solide communauté de passionnés d’activités extrêmes doublés de vidéastes, amateurs de courts métrages filmés esthétiquement.

Souvent vissé sur le casque des sportifs, l’angle de prise de vue originale, au plus proche de l’action, a séduit toute une génération. L’entreprise est aussi consciente que le Maroc dispose de spots de surf reconnus à l’international, a l’image de Sidi Kaouki et d’une jeune génération de skateurs chevronnés. Ces personnes représentent le cœur de cible même de la marque et il aurait été dommage de s’en priver.

GoPro s’apprête à faire son entrée sur le marché marocain et lance officiellement la GoPro 6 Hero sur le marché local. Le management de GoPro Dubaï, en charge de la région Mena, a décidé de capitaliser sur un partenariat avec StarMedia, entreprise marocaine qui assurera la distribution et le service après vente.

D’ailleurs le service après vente est le nerf de la guerre. Celui de GoPro est réputé pour être l’un des meilleurs au monde, à l’instar de celui d’Apple. «Le défi sera d’assurer une qualité équivalente, localement. Nous sommes conscients que le SAV sera notre valeur ajoutée», explique Fadi Horana, PDG de StarMedia.

Avec la GoPro Hero6 Black, le pionnier de la caméra miniature doit refaire ses preuves. En effet la marque s’est dispersée ces dernières années. Elle s’est reposée sur ses lauriers, tandis que la concurrence s’intensifiait. Tant de la part de nouveaux venus comme Yi, qui faisaient presque aussi bien pour deux fois moins cher, que des marques historiques comme Sony, qui faisaient mieux pour le même prix. L’Economiste a eu l’occasion de tester la GoPro Hero 6 et la comparer côte à côte avec la Hero 5, lors d’un événement dédié au lancement.

Un test grandeur nature incluant divers sports de glisse, fixation à un drone ou encore à un jet-ski. Sous ses faux airs de Hero5 Black bidouillée à l'intérieur, la GoPro Hero6 Black se révèle en fait une toute nouvelle caméra. Et pour une fois, comme le dit la publicité, c'est vraiment la meilleure qu'ils aient jamais fabriquée: stabilisation électronique aussi efficace qu'une stabilisation optique, cadences vidéo dignes d'une caméra semi-professionnelle (4K/UHD en 60p, Full HD en 240p), algorithmes de traitement d'image revus de fond en comble (meilleure dynamique, exposition plus précise, rendu des couleurs plus juste). Tout, dans cette Hero6 Black, impressionne. Le choix d'un processeur développé en interne (le GP1) se révèle donc payant et permet à GoPro de reprendre la couronne qu'il était sur le point de perdre.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc