Competences & rh

Emlyon Casablanca lance ses propres Moocs

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5138 Le 31/10/2017 | Partager
Les cours en ligne seront adaptés au continent africain
Ils seront produits depuis le campus de Casablanca
Un investissement de 1 million de DH pour le démarrage
emlyon-casablanca-038.gif

Une dizaine de moocs sont planifiés durant l’année 2017/2018. Un premier pour l’entrepreneuriat au Maroc est prévu à partir du 30 novembre (Ph. L’Economiste)

Démocratiser l’accès au savoir et à l’enseignement supérieur, tel est le but de la business school Emlyon. A partir de son campus de Casablanca, l’école vient de lancer sa première plateforme Mooc (massive open online course), pour le Maroc et l'Afrique (emlyonx.em-lyon.com).

Après avoir constaté que 20% des inscrits aux plateformes Moocs des universités européennes sont des Africains, la business school française a décidé d’élaborer un modèle dédié au continent. Elle s’est fixé comme objectif de répondre aux enjeux de la formation supérieure en Afrique, mais aussi de combler le déficit qu’elle accuse en matière d’accès à un enseignement supérieur de qualité.

«Nous souhaitons nous adapter à l’environnement tout en jouant un rôle sociétal», indique Tawhid Chtioui, directeur général d’Emlyon business school Africa. «Pour le lancement de cette plateforme, nous avons dû investir 1 million de DH», ajoute-t-il. Le premier Mooc de l’école portera sur l’entrepreneuriat au Maroc. Il sera mit en ligne le 30 novembre prochain et s'étalera sur 10 semaines (jusqu’au 13 février 2018).

Ce cours, «Entreprendre au Maroc», a été pensé et conçu par Kenza Bennis, enseignante experte au campus de Casablanca et entrepreneure marocaine dans les secteurs internet et cosmétique. «C’est une réelle boîte à outils pour créer son projet entrepreneurial. Ça va de la validation de l'idée jusqu’au recrutement. Ce Mooc est ce que j’aurais aimé avoir entre les mains quand je me lançais dans le business», explique-t-elle.

Il a été élaboré avec une approche innovante qui mixe entre contenus académiques et témoignages d’expert et de plus de 15 entrepreneurs, dont Mohamed Horani, PDG de HPS, Adil Douiri, PDG de Mutandis, ou encore Ahmed Khalil, DG de Dell pour la région de l'Afrique du Nord-Ouest. A la fin du programme, les participants qui souhaitent obtenir une certification devront passer un test au campus de l’Emlyon à Casablanca. «Le prix de la certification reste très abordable, il est fixé à 1.500 DH», précise Tawhid Chtioui. 

Une dizaine de Moocs suivront pour l'année 2017/2018. Le prochain «Doing business in Africa» est, lui aussi, conçu au Maroc. La présentation des cours se fera en anglais afin d’atteindre un plus large public. D’autres Moocs réalisés par le campus français se rajouteront également sur la plateforme.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc