De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5137 Le 30/10/2017 | Partager

• Masse salariale: 78 milliards de DH à fin septembre
La masse salariale de la fonction publique s’est élevée à fin septembre à 78 milliards de DH sur les 106 milliards de DH prévus pour toute l’année. Le chiffre ne tient pas compte de la rémunération des 35.000 enseignants contractuels recrutés en 2016 et 2017. Des recrutements qui sont considérés comme des transferts des Académies régionales de l’enseignement et de la formation (Aref). Le ministère des Finances devrait revoir le rubriquage du budget général pour inclure la rémunération des contractuels. H.E.

• OCP: Un investissement de 3,7 milliards de dollars en Ethiopie
L’OCP compte investir 3,7 milliards de dollars en Ethiopie. La première phase de cet investissement portera sur la production de 2,5 millions de tonnes d’engrais par an à l’horizon 2022 pour atteindre 3,8 millions de tonnes à terme. Ce programme permettra à l’Ethiopie d’être autosuffisante en engrais, tout en créant des opportunités à l’export. Ce mégaprojet devra assurer plus de 1.200 emplois durant la phase de construction et près de 500 postes  permanents durant la phase opérationnelle. A.R.

• L’OCP participe à la foire d’Addis Abeba
Le groupe OCP participe à la 10e édition de la Foire internationale de commerce en Ethiopie, aux côtés de l’Etat marocain, invité d’honneur de l’événement. Organisée par la Chambre éthiopienne de Commerce, cette foire a démarré le 26 octobre et se poursuit jusqu’à aujourd’hui à Addis Abeba. La délégation marocaine a été pilotée par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). A.R.

• OCP: 1er investisseur marocain en Ethiopie!
Premier investisseur privé marocain en Ethiopie, le groupe OCP est un partenaire stratégique de longue date dans ce pays. Le phosphatier accompagne l’agriculture éthiopienne depuis 2012, en assurant la majeure partie des besoins du pays en engrais phosphatés adaptés et en collaborant à l’élaboration d’une carte de la fertilité des sols. Ce qui permet d’augmenter le rendement des cultures de près de 37%. A.R.

• Contrebande: 500 millions de DH de saisies par an!
Les saisies de marchandises de contrebande atteignent chaque année 500 millions de DH, à raison de 1,5 million de DH par jour et 30.000 PV par an. L’administration des douanes est devant un dilemme: tolérer une contrebande vivrière et préserver les intérêts des sociétés structurées. H.E.

• Contrebande de cigarettes: Curieux décalages!
Le dernier rapport du cabinet international KPMG sur le poids de la cigarette de contrebande au Maroc est catégorique (voir aussi notre Analyse sur les nouvelles routes de la contrebande, publiée le 17 octobre). Selon KPMG, le poids du marché parallèle représente 12% de l’ensemble des cigarettes vendues en 2016 au Maroc. En revanche, la Douane estime la part de la contrebande à quelque 5,7%. Le différentiel est énorme! Cela va du simple au double. Des consultants expliquent ce déphasage par la méthodologie et l’approche des enquêtes qui ne sont pas les mêmes. A.R.

• CNDH: Débat sur les prisons
5 ans après la publication du rapport du CNDH sur les prisons, intitulé «la crise des prisons une responsabilité partagée», le Conseil national des droits de l’Homme organise une journée d’étude demain mardi 31 octobre à Rabat. La rencontre portera sur la mise en œuvre des recommandations du rapport. Les débats s’articuleront autour du cadre législatif et réglementaire, les droits élémentaires des détenus ou encore les acquis et les contraintes ainsi que le rôle de la société civile. M.K.

• AWB: Mission multisectorielle pour l’Afrique
Le Club Afrique Développement  du groupe Attijariwafa bank accélère la promotion du financement en Afrique. Une mission sectorielle a été organisée les 26 et 27 octobre à Casablanca, regroupant des opérateurs marocains et des membres du Club issus de 9 pays africains. Plus de 200 rendez-vous d’affaires ont été programmés en particulier dans les secteurs des EnR, le commerce et la distribution, la chimie-parachimie, l’agro-industrie et la pêche, les BTP et l‘immobilier. Pour rappel, le continent africain a un besoin de financement de près de 200 milliards de dollars par an. Pour le seul secteur des infrastructures, le continent n’arrive à mobiliser que la moitié du besoin annuel de financement estimé à près de 100 milliards de dollars. N.D.

• Neila Tazi en colère
Le dossier  d’inscription de l’art des Gnaoua sur la liste du patrimoine oral et immatériel de l’humanité auprès de l’Unesco traîne encore sous une pile de dossiers au ministère de la Culture. «Après 5 ans de sollicitations déterminées, de courriers et de rendez-vous incessants, j’apprends encore aujourd’hui que le dossier des Gnaoua ne sera pas traité avant au moins deux ans», précise la fondatrice du Festival Gnaoua et Musiques du Monde, dans un poste sur sa page Facebook. «Les Gnaoua ne méritent-ils pas que tout le monde se mobilise, ne serait ce qu’au regard du rayonnement qu’ils apportent à notre pays depuis 20 ans? Au regard du lien social et spirituel qu’ils ont su créer?» s’insurge, Neïla Tazi qui est également présidente déléguée de l’association Yerma Gnaoua qui œuvre pour la préservation, la promotion et la diffusion du patrimoine gnaoui. A.Bo

• Un village solaire à Ounagha
Vendredi dernier, le village solaire d’Idmjahdi, relevant de la commune d’Ounagha (province d’Essaouira), a été inauguré. Il s’agit d’un projet intégré et labellisé COP22. Ce nouveau concept de village a pour objectif de valoriser et de préserver l’arganier, et de faire bénéficier les populations du territoire, de l’énergie solaire. A.R.

• ReKrute fait du gaming pour embaucher
Le jobboard, ReKrute.com, innove et lance les «Escape games du recrutement». Il s’agit là d’un processus de sélection qui permet de repérer les profils intéressants en leur faisant passer un exercice d’escape game (jeu d’évasion). Une façon de tester leurs capacités à réfléchir en groupe, et d’étudier leur leadership. La première opération sera lancée demain, mardi, avec le groupe Renault. T.E.G.

• Les DRH lancent les shows [email protected]
Fini les conférences classiques. L’Association nationale des gestionnaires et formateurs des RH (Agef) s’inspire du modèle des rencontres internationales TEDx, et lance «le grand show des idées, [email protected]», avec des invités de renom qui viennent partager leurs expériences et idées. Le premier show du genre aura lieu ce lundi au Sofitel de Casablanca, autour du «stress, nouveau mal du siècle». Il sera animé par le professeur de médecine préventive et expert en management sanitaire, Jaâfar Heikel. L’Agef profitera de l’occasion pour présenter sa nouvelle stratégie 2020. A.Na

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc