Economie

Tourisme: Objectif, 1 million de Chinois

Par Nadia DREF | Edition N°:5137 Le 30/10/2017 | Partager
Discussions en cours entre TO pour adapter l’offre aux attentes de cette clientèle
Négociations avec des compagnies chinoises pour lancer des vols directs
Le Maroc table sur 100.000 visiteurs chinois en 2017
touristes-chinois-037.gif

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) lancera bientôt un site web en langue chinoise pour mieux faire connaître le Maroc sur ce marché porteur et attirer plus de touristes (Ph. YSA)

Le Maroc veut attirer 1 million de touristes chinois! Un objectif très ambitieux certes, mais que la tutelle et les opérateurs jugent réalisable. «Nous avons la capacité d’atteindre rapidement cet objectif. Nous y travaillons en partenariat avec l’Ambassadeur de Chine au Maroc et les TO des deux pays», confie Lamia Boutaleb, secrétaire d’Etat chargée du Tourisme.

«Une chose est sûre, nous mettrons tous les moyens pour bien pénétrer ce marché qui représente le 1er émetteur de touristes au monde. Nous n’avons pas le choix: soit nous voyons grand et nous aurons les vols directs, soit nous restons timides à attendre», insiste la ministre.

Pour 2017, le ministère table sur l’arrivée de 100.000 touristes chinois, soit plus que le double par rapport à 2016. Déjà, à fin septembre, 78.000 visiteurs ont été répertoriés, en hausse de 242% en comparaison avec la même période de l’année écoulée. Le grand effet générateur de cette relance est l’annulation du visa en juin 2016, après la visite royale en Chine. Le Maroc a, d’ailleurs, été suivi par la Tunisie en 2017, concurrence oblige!

Pour booster ce méga-marché, un séminaire dédié aux opportunités de développement du marché touristique chinois a été organisé à Casablanca le 27 octobre. Plus de 40 tours opérateurs chinois ont fait le déplacement. Du côté marocain, cette rencontre a enregistré une affluence et une forte mobilisation. Tutelle, RAM, ONMT, Observatoire du tourisme, Conseil national du tourisme (CNT), Fédérations et associations professionnelles, opérateurs… Tous les grands acteurs du secteur étaient aux premières loges. La salle était archicomble. Ce qui dénote de l’intérêt porté par le monde des affaires à ce marché porteur.

Cet événement a été également marqué par la présence de Zhu Shanzhong, directeur exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme. «Le Maroc a un grand potentiel pour attirer plus de touristes chinois», fait valoir Shanzhong. Il a également appelé les acteurs du secteur à mieux connaître les spécificités du marché chinois, afin d’adapter le produit touristique marocain aux attentes de ce marché. Gastronomie, langue, traditions, vols directs… Tous ces critères doivent être bien étudiés pour offrir un package capable d’attirer davantage de visiteurs.

«Pour mieux connaître ce marché qui est différent, nous faisons appel à des experts. Nous sommes également en discussion avec des compagnies chinoises pour lancer des vols directs. La RAM continuera à opérer en code-share», souligne Lamia Boutaleb. La tutelle travaille également sur la formation de guides en mandarin.

De son côté, Abdellatif Kabbaj, président du CNT y croit fortement: «nous devons pallier les facteurs qui pourront affecter le développement de ce marché porteur». Kabbaj insiste sur l’ouverture des vols directs entre les deux destinations, l’adaptation de l’offre marocaine aux attentes de ces clients, l’enseignement du mandarin dans les écoles et instituts de formation spécialisés, le renforcement de la promotion digitale ainsi que l’organisation de séminaires régionaux de sensibilisation.

Tout au long de la journée, les experts chinois et leurs homologues marocains ont échangé autour des moyens d’améliorer les flux touristiques chinois à destination du Maroc et de multiplier les opportunités d’affaires entre les opérateurs touristiques des deux parties. L’événement a été également marqué par la tenue de rencontres BtoB entre les TO chinois et une centaine de leurs homologues marocains. Les opérateurs chinois auront également droit à un éductour pour mieux connaître l’offre nationale.

Un profil très convoité!

Les touristes chinois dépensent en moyenne 1.400 dollars/séjour au Maroc, soit le double de ce que déboursent les visiteurs d’autres nationalités. Leurs dépenses touristiques, à travers le monde, s’élèvent à 160 milliards de dollars par an. La durée moyenne du voyage, au Maroc, se situe entre 6 et 7 jours. Les Chinois préfèrent se rendre à Casablanca (36%), Marrakech (14%), Ouarzazate, Fès (10%), Chefchaouen (10%). Les gorges de Toudgha sont également très visitées ainsi qu’Erfoud sans oublier Tanger et Rabat. Outre le tourisme, les Chinois sont également intéressés par le shopping qui représente 30% de leurs dépenses. Ils préfèrent les hôtels classés (4 et 5 étoiles). 94% des touristes préfèrent passer par des agences de voyages. Aussi, plus de la moitié est constituée de couples avec enfants. Le taux de satisfaction est de 75%. Les opérateurs comptent le porter à 90%.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc