Entreprises

Cosmétique: Yan&One ouvre son mégastore au Morocco Mall

Par Nadia DREF | Edition N°:5137 Le 30/10/2017 | Partager
La nouvelle marque d’Aksal Group propose une gamme variée à des prix accessibles
200 emplois créés dont une majorité de jeunes formés par Aksal Academy
yanone-cosmetique-037.gif

Les produits proposés sont fabriqués par des laboratoires européens et asiatiques reconnus à l’échelle mondiale  (Ph. Aksal Group)

Pari réussi pour Salwa Idrissi Akhannouch, présidente du groupe Aksal. La businesswoman vient de lancer sa propre marque de cosmétique. Annoncée en février dernier, l’ouverture du premier magasin au Maroc de «Yan&One» a eu lieu le 28 octobre. «Unique et 100% marocain, Yan&One est un concept qui a nécessité trois ans de travail et la collaboration d’experts et de designers du monde entier», a fait valoir Salwa Idrissi Akhannouch qui a elle-même choisi cette appellation.

En mixant l’amazigh (Yan, qui veut dire un) et l’anglais (One), la créatrice voulait donner une dimension internationale à la marque tout en gardant le cachet marocain. L’ouverture de ce premier magasin, au Morocco Mall sur une superficie de 3.500 m², a permis la création de 200 emplois. Ces jeunes ont été formés pendant plus de 6 mois au sein d’Aksal Academy.

L’enseigne voulait démarrer avec une nouvelle génération de professionnels reconnus dans le monde de la beauté, souligne le management. La marque propose 14 univers différents: maquillage, soins, rituels de beauté marocains, parfums/fragrances, accessoires, services, etc.

Côté prix, les tarifs ont été bien étudiés pour offrir des produits accessibles à toutes les bourses et tous les âges. «Yan&One n’est pas une marque de niche, mais au contraire une marque généreuse pour tous», insiste Salwa Akhannouch. A titre d’exemple: les prix démarrent à partir de 35 DH pour la gamme de maquillage et de 5 DH pour les accessoires. Les soins sont proposés à partir de 19 DH (masque coréen).

Les parfums sont commercialisés entre 79 et 139 DH. Pour les adolescentes, une gamme spéciale de maquillage leur est dédiée. Baptisée Syn&Zyn, cette  offre  propose des prix compris entre 25 et 79 DH. Les hommes n’ont pas été exclus. Des espaces, lignes de produits et services exclusifs leur sont proposés.

«Si je n’avais pas pu garantir des prix abordables pour un haut niveau de qualité, je n’aurais tout simplement pas lancé ce projet. L’accessibilité est et restera ma première priorité», fait valoir la présidente d’Aksal Group. La fondatrice de la marque affirme qu’elle a pu convaincre des laboratoires européens (France, Suisse) et asiatiques (Corée du Sud) de renommée mondiale, collaborant avec les plus grandes marques de cosmétique, d’accepter de réduire leur prix en pariant sur l’effet volume. Pour ce qui est du montant d’investissement, le groupe n’a pas voulu le dévoiler.

Yan&One se veut une marque professionnelle qui a fait appel aux experts internationaux pour fabriquer ses produits. Les maquillages sont produits en France. La ligne soins professionnels est élaborée en Suisse et en France, sans Paraben et sans Phenoxyethanol. Quant aux masques pour le visage, ils viennent de Corée du Sud, pays référence en la matière.

Pour ce qui est de la gamme Moroccan Rituals, elle utilise l’huile d’argan et l’huile de figue de barbarie bio et certifiées, apprend-on auprès du management. La marque revendique aussi l’argument de bien-être et propose aussi toute une gamme de thés (beauté, détox…).

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc