Régions

Oriental: Le textile, nouveau pôle de compétitivité

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5134 Le 25/10/2017 | Partager
Trois usines s’installent à la Technopole d’Oujda
L’investissement total est de 64 millions de DH
Elles assureront plus de 1.300 emplois permanents
textile-oriental-034.gif

La formation de ces filles est assurée par l’OFPPT qui compte une dizaine d’ateliers de couture au niveau de l’Oriental (Ph. AK)

La Technopole d’Oujda voit enfin le bout du tunnel. Pas moins de trois unités spécialisées dans l’industrie du textile et de l’habillement y assureront à terme plus de 1.300 emplois permanents. La première d’entre elles «Bernitex Clean I» est opérationnelle depuis vendredi dernier. Les deux autres «Vindi Shore sarl» et  «Bernitex Clean II» le seront dans 4 et 8 mois.

Ces unités feront de l’écosystème textile le premier employeur industriel de la région grâce à l’accompagnement du CRI et au soutien financier du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique et du Conseil régional de l’Oriental.

À eux seuls, ces deux derniers départements contribuent à mesure de 30% dans le financement de ces projets. Un appui indispensable pour l’émergence d’un pôle compétitif et innovant, en mesure de positionner l’Oriental dans l’industrie du textile.
La réalisation de ces unités (64 millions de DH) renforcera la compétitivité de l’Oriental, développera la filière textile, captera de nouveaux investisseurs, assurera une nouvelle offre dans les activités à forte valeur ajoutée tout en intégrant les jeunes des zones frontalières, précise-t-on auprès du CRI. Plus de 200 jeunes filles de ces zones ont suivi des formations ciblées dans les ateliers de couture de l’OFPPT à Bni Drar, Oulad Iyad, Ennasr et Elhamra.

L’activité principale de la société Bernitex clean est la confection des articles d’habillement pour homme, femme et enfant en tissu, jean et denim, en moyen et haut de gamme. Les principaux produits confectionnés sont des pantalons, robes, shorts, vestes, chemises, gilets, vêtement professionnel.

La totalité de cette production est destinée à l’export, particulièrement pour le groupe espagnol Inditex, producteur des marques Massimo Dutti et Zara. «Nous avons choisi la Technopole d’Oujda pour l’extension de notre activité car elle dispose d’infrastructures de type World class avec un centre de qualification professionnelle et une présence sur le site des services d’accompagnement tout en étant proche du marché européen», précise Khalid Bernichi, directeur général de Bernitex.

Quant à Abdelhafid Jaroudi, président de la Chambre du commerce et l’industrie de l’Oriental, il lance un appel à tous les administratifs de la région pour faciliter la tâche aux investisseurs. C’est le cas pour les services de douane au niveau du port de Nador. «Plusieurs opérateurs quittent la région car ils sont audités après trois ou quatre opérations, ce qui n’est pas le cas dans d’autres ports du Royaume», souligne-t-il.

De notre correspondant, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc