Régions

El Jadida veut se positionner en hub d’investissement

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5131 Le 20/10/2017 | Partager
Près de 123 milliards de DH investis depuis 2003
Une place prépondérante pour l’OCP dans l’économie de la région
L’industrie automobile s’y est aussi invitée

Que faut-il retenir de la «Journée économique» organisée, jeudi, par la CGEM-El Jadida? En premier lieu, tous les indicateurs économiques semblent être au vert vu que la province d’El Jadida draine 70% du total des investissements réalisés dans la Région Casablanca-Settat (soit une augmentation de 22%).

Un avenir prometteur donc pour cette province et dont la feuille de route a été tracée depuis six ans. Objectif: revitaliser cette entité territoriale pour en orienter la destinée vers un positionnement en tant que plateforme d’investissement par excellence au niveau national.

Autorités de tutelle, services et organismes concernés par la chose économique et bon nombre d’opérateurs et de chefs d’entreprises membres de la CGEM-El Jadida ont saisi cette occasion pour faire un tour d’horizon soulignant les acquis enregistrés dans différents domaines de l’activité économique (agroalimentaire, tourisme, industrie, parachimie…).

Tous s’accordent sur un fait: c’est indéniablement le secteur de l’industrie chimique et parachimique qui accapare une place prépondérante dans l’économie locale. L’OCP, le leader mondial de la transformation du phosphate, a implanté sur environ 1.375 hectares, plusieurs unités industrielles pour son propre compte ou pour des joint-ventures avec l’Inde, le Pakistan, ou encore la Belgique… D’autres industries lourdes et à forte valeur ajoutée se sont également installées sur ce territoire pour produire acier et énergie, transformer des fertilisants, broyer du ciment et de la barytine, stocker du gaz. Sans oublier le nouveau venu, l’industrie automobile.

Et aussi, les dizaines de PME et PMI qui gravitent autour de cette grande industrie et profitent du développement du secteur en général. L’engouement pour l’investissement dans cette province est en constante croissance notamment les IDE qui représentent 27% du total injecté dans l’économie nationale.

Les métiers des services ont également droit de cité sur ce territoire. Une offre foncière, fort attrayante, leur est dédiée et les ressources humaines sont qualifiées pour ce genre de métiers. L’implantation d’une panoplie d’opérateurs économiques dans cette région est aussi le fruit d’une matrice de facteurs de compétitivité, est-il noté. L’infrastructure en reste l’élément vital.

Le port de Jorf Lasfar avec ses caractéristiques internationales, la voie ferrée, l’autoroute, l’aéroport à 40 mn, la connectivité terrestre avec les grands centres de production et de consommation nationales, en plus de la disponibilité du foncier équipé dernière génération et les ressources nécessaires au développement, sont autant de facteurs incitatifs à l’investissement dans cette province.

Aujourd’hui, il s’avère que ces facteurs incitatifs permettent à la province d’El Jadida de prétendre au statut de plateforme d’investissement qui a déjà atteint un degré de maturité important. Un potentiel d’attractivité des investissements qui a déjà traversé les frontières du Royaume.

Investissements

La province d’El Jadida s’est accaparé 70% des investissements consentis dans la Région Casablanca-Settat durant les six premiers mois de l’année 2017. Ce qui représente 22,5 milliards de DH. Aussi est-il prévu la création de 44.000 emplois supplémentaires au cours des prochaines années.
Depuis 2003, quelque 840 entreprises ont été créées dans cette province. Le montant investi dans ces créations a atteint près de 123 milliards de DH dont 75% réalisés au cours des sept dernières années.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc