Entreprises

Nokia signe son grand retour

Par Reda BENOMAR | Edition N°:5129 Le 18/10/2017 | Partager
Un nouvel appareil, un nouveau système d’exploitation, des ténors de l’électronique…
La marque, reprise par HMD, a d’énormes ambitions pour le marché marocain et s’en donne les moyens
Le lancement du Nokia 8, premier vrai test
naokia_smart_phone_029.jpg

En faisant renaître de ses cendres son partenariat avec Carl Zeiss, le spécialiste allemand de l'optique, Nokia mise beaucoup sur la partie photo (Ph. DR)

HMD, l'entité qui a racheté Nokia espère relancer cette marque mythique au Maroc. Après avoir dévoilé son 3310 puis son Nokia 3 et 5, l’entreprise s'apprête à lancer le Nokia 8 sur le marché marocain, fin octobre. HMD fonde beaucoup d'espoir sur ce nouveau produit phare. Et la start up se donne les moyens de ses ambitions.

En 11 mois d’existence, l’entreprise s’est adossée à des ténors de l’industrie électronique: Foxconn (principal fournisseur de Dell et fabricant de l’iPhone pour le compte d’Apple, sous-traitant de Samsung), Google, Carl Zeiss... «Nous sommes là pour durer», explique Marouane Chérif, DG Afrique du Nord chez HMD. «La start-up est surtout constituée d'anciens de chez Nokia. Nous essayons de faire revivre le nom de Nokia et de capitaliser sur ce qui faisait son succès. Cela va du service après vente à la robustesse des terminaux. Nous mettons un point d'honneur à nous approvisionner chez les meilleurs, Foxconn et Sharp pour ne citer qu'eux», soutient Cherif.

Nokia, géant des télécoms dans les années 90, a confié la marque à un concepteur finlandais, HMD Global. L’entreprise détient un accord de licence exclusif mondial pour les dix prochaines années. HMD a l’intention d’investir 500 millions de dollars sur les 3 prochaines années pour supporter le marketing des téléphones mobiles et tablettes. La division téléphonie a été quant à elle cédée à FIH (filiale de FoxConn, constructeur de l’iPhone) pour 350 millions de dollars.

Au Maroc, le choix de son management est de capitaliser sur les partenariats de longue durée. Il s’est donc attaché les services de Sicotel Mobile et Iwaco comme partenaires de distribution. La collaboration avec Sicotel Mobile est plus ancienne (25 ans environ). Quant à Iwaco, le deal date de 3 ans. Ces deux distributeurs couvrent l’ensemble du territoire national, y compris les opérateurs téléphoniques.

La firme, qui  aura désormais son «flagship» grâce au Nokia 8, a décidé d’abandonner le système d'exploitation de Microsoft pour se tourner vers celui de Google, Android. La marque espère rebondir après une décennie décevante qui l'a reléguée, elle ainsi que son célèbre slogan «connecting people», au rang de lointain souvenir.

Construit à partir d'un seul bloc d'aluminium, le Nokia 8 est lui un smartphone assez impressionnant, bien que lancé un peu en retard. Alors que les constructeurs sortent leur haut de gamme après le Mobile World Congress de Barcelone qui se tient en février, Nokia ne dégaine qu’en octobre. La coque en métal aux bords arrondis est agréable en main, quoiqu'un peu glissante. Le design minimaliste, avec les bandes radio sur les tranches, contribue à un look très épuré et élégant.

Aluminium oblige, l'on fera l’impasse sur les dernières technologies de recharges sans fil de type Qi, pourtant l’apanage de ses concurrents directs que sont le Samsung Galaxy S8 et l’iPhone 8. L’écran, bien que jouissant d’une définition QHD, se contente d’une dalle LCD IPS alors que tout le haut de gamme, sans exceptions, sorti depuis 2016 est passé à l’Amoled.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc