Entreprises

La start-up qui industrialise les Open Innovation

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5127 Le 16/10/2017 | Partager
ScreenDy ouvre LaFactory, un espace dédié au développement d’applications mobiles
Déjà 4 engagements de bons de commandes au profit de start-ups

L’écosystème entrepreneurial marocain s’enrichit d’un nouvel espace d’innovation: LaFactory. Un espace de 600 m2, situé au 8e étage du Technopark de Casablanca. Le local est le fruit d’un investissement propre de la start-up. «Il a mobilisé plusieurs dizaines de milliers de dirhams», lâche Mehdi Alaoui, fondateur de ScreenDy, qui refuse d’en dire plus.

L’enjeu de l’ouverture d’un tel espace est d’accélérer la collaboration entre les grandes entreprises, institutions et les startupeurs, entrepreneurs et intrapreneurs à fort potentiel pour une co-construction et le déploiement sur le marché de produits et solutions à haute valeur ajoutée. Ce qui n’est pas évident. En effet, les deux univers ont une vision différente de l’innovation. ScreenDy jouera donc un rôle de tiers de confiance pour faire aboutir les collaborations. Le programme a pour objectif de développer des produits et solutions innovantes en faisant collaborer des cadres de l’entreprise avec des porteurs de projets innovants.

A travers ce programme, ScreenDy se positionne comme un acteur incontournable de l’écosystème de l’innovation au Maroc. Créée en 2013, l’entreprise est une plateforme technologique qui démocratise le développement d’applications mobiles. Avec le temps, la start-up a ajouté à ses cordes des programmes d’Open Innovation et Hack & Pitch Initiative. Elle a démarré en tant que plateforme, aujourd’hui elle se positionne comme un écosystème autour de l’innovation.

Son écosystème regroupe des corporates, universités, entrepreneurs, développeurs ainsi que des financeurs. Talks d’experts, pitchs de start-ups, compétitions, bootcamps… sont autant de rendez-vous qui animeront le calendrier de LaFactory. Les résidents de l’usine seront immergés dans un espace où nouvelles technologies et laboratoires d’innovation (Techlabs) côtoient table de ping-pong, borne d’arcade et salle de détente avec bandes dessinées et consoles de jeux. «Nous avons mis un point d’honneur à créer un environnement où les résidents se sentent à l’aise tout le temps et fait bon d’innover», fait valoir Omar Amrani, Head of Innovation & Partnerships de ScreenDy.

Les projets bénéficieront d’un accompagnement de haut niveau (experts, blogueurs et influenceurs…) qui permettra aux porteurs de projets d’avoir accès à des technologies de rupture pour booster l’innovation: imprimante 3D, drones, big data, robotique, blockchain, intelligence artificielle, réalité virtuelle et augmentée... Ces technologies seront déployées en partenariat avec Microsoft, IBM…

Par ailleurs, son programme Hack & Pitch (ciblant les étudiants) comptabilise une cinquantaine d’hackathon en 18 mois, plus de 2.500 participants depuis décembre 2015, près de 750 projets encadrés, 26 start-ups créées, 5 success stories dont celle de VuL9 Security Solutions, une start-up de cybersécurité fondée par Mohamed Zakariae El Khdime et Mohamed Amine Belarbi, deux «Ethical hackers», primée en 2014, au Hackathon de New York University d’Abu Dhabi.

Programme Scalerator

La start-up veut industrialiser le développement d’applications mobiles à travers des open innovation. Pour y arriver, «une fois sélectionnés, les porteurs de projets bénéficieront du programme Scalerator qui regroupe un ensemble d’étapes consistant en une présélection, un pitch devant un jury, une formation puis une validation qui aboutit à un bon de commandes avec une grande entreprise», explique Mehdi Alaoui. D’une durée de 8 semaines, le ScreenDy Open Innovation qui se base notamment sur des ateliers d’inspiration à l’innovation, un hackathon et un accompagnement des projets innovants, a su séduire de grands groupes tels que CIH Bank, HPS, Lydec ou encore Attijariwafa bank (projet SmartUp). Lancé en janvier 2017, ce programme a permis à ces entreprises d’accélérer leur processus d’implémentation de la culture de l’innovation. Il a par ailleurs contribué à générer 4 engagements de bons de commandes pour de jeunes start-ups.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc