Entreprises

Transformation digitale: Les annonceurs s’allient à l’UIR

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5127 Le 16/10/2017 | Partager
Une convention signée entre le GAM et l’université privée
Deux nouveaux masters: Big data et Digital marketing
Objectif: former les futurs chief digital officer
mounir_jazouli_027.jpg

«Nous sommes fiers de ce nouveau partenariat avec cette prestigieuse université pour former les acteurs de la transformation digitale chez les annonceurs marocains», assure Mounir Jazouli, président du Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) et directeur Communication de BMCE Bank (Ph. L’Economiste)

«BIG data» et «Digital marketing», ce sont les nouveaux masters qui viennent d’être lancés par l’Université internationale de Rabat (UIR), avec la contribution du Groupement des annonceurs du Maroc (GAM). Les deux partenaires viennent de sceller leur coopération via une convention signée jeudi 12 octobre à Casablanca.

Les nouveaux Executive Masters visent à assurer une formation de qualité aux cadres destinés à piloter l’activité digitale chez les annonceurs. La coopération entre les deux institutions couvre également les échanges de données et d’informations, la réalisation des études, la co-organisation des événements, la contribution des membres du GAM aux programmes de formation de l’UIR ainsi que la mise à disposition du GAM des infrastructures de l’UIR pour l’organisation d’événements.

«Nous avons fait du digital notre priorité depuis 3 ans», explique Mounir Jazouli, président du GAM et directeur Communication de BMCE Bank. Jazouli saisit cette occasion pour présenter les grandes lignes d’une étude, intitulée «Digital Trends Morocco» 2017, pilotée par le GAM.

Il en ressort que 90% des annonceurs comptent avoir une stratégie digitale à court terme, dont 29% sans stratégie formalisée, 18% ayant une stratégie issue du siège régional ou international et 43% ayant une stratégie locale. A noter que parmi les principaux freins à la transformation digitale, figurent l’engagement du top management (66%), l’absence d’expertise en interne (66%), le manque de budget (51%) et l’absence de ressources humaines dédiées (51%).

Il n’en reste pas moins que le digital est une priorité pour 65% des DG sondés. D’ailleurs, 52% parmi eux ont déclaré leur intention de recruter cette année des ressources dans le digital. «Nous sommes confiants que ces deux Executive Masters nous offriront les futurs CDO (chief digital officer) marocains», poursuit Jazouli.

Pour rappel, le GAM a initié, depuis 2014, une stratégie visant à accompagner les annonceurs du Maroc dans leurs démarches de transformation digitale. Cette stratégie à long terme s’articule autour de plusieurs axes dont la formation et la dotation du marché en profils de haut niveau dans les métiers du digital.

Pour sa part, l’UIR s’est positionnée, depuis son lancement en 2010, dans l’accompagnement des stratégies sectorielles (aéronautique, automobile, énergie...). Le pôle «Executive Education» de l’UIR a identifié la transformation digitale comme une tendance importante avec un besoin en ressources humaines qualifiées.
Le GAM, qui compte une centaine de membres, revendique plus de 15% du marché publicitaire marocain, estimé à  6,2 milliards de DH.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc