Société

Le Salon du cheval célèbre sa 10e édition

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5126 Le 13/10/2017 | Partager
Il se tient du 17 au 22 octobre
L’ouverture vers l’Afrique au programme
salon-du-cheval-26.gif

Tbourida reste un art et un patrimoine qu’il faut préserver. Notamment par la multiplication des centres d’initiation et d’apprentissage des rudiments de cet art équestre bien marocain (Ph. Bziouat)

Lancé en 2008, le Salon du cheval d’El Jadida en est à sa dixième édition. Dix ans déjà! Une décennie au cours de laquelle la manifestation a acquis en maturité. Le challenge d’en faire un évènement important, attractif, prestigieux et de renommée internationale a été réussi.

Le Salon a, en effet, permis de réaliser des progrès, dans divers domaines liés à la filière équine depuis la première édition de 2008. Et c’est justement pour célébrer cet apport que des espaces d’exposition seront installés sur le site lors de cette édition. Ils présenteront une rétrospective des évolutions et avancées. Le thème choisi pour cette édition est «le Salon du cheval, 10 ans de fierté et passion».

Un thème qui traduit l’esprit qui a toujours prévalu chez l’ensemble des intervenants, les participants comme les organisateurs. Par ailleurs, le Salon du cheval, à travers les diverses activités sportives, ludiques, artistiques, littéraires, scientifiques, etc. qu’il développe lors de chacune des éditions, participe au développement de la filière équine et à la préservation du formidable capital immatériel que représente le patrimoine équestre national.

Enfin Tbourida sera une des attractions-phares du salon dans l’esprit du thème de cette édition. Les meilleures sorbas du pays seront présentes et disputeront le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida dans sa deuxième édition.
L’organisation et les programmes ont été conçus de manière à apporter une touche particulière à cette édition. Celle-ci représente, selon les organisateurs, une étape importante qu’ils se proposent de célébrer par la déclinaison durant l’évènement de l’évolution et progression enregistrées depuis la première édition de 2008. Des espaces dédiés seront, d’ailleurs, aménagés à cet effet.

Le programme de l’événement comprend un show international du cheval pur-sang arabe auquel prendront part des chevaux de classe mondiale, le championnat international du cheval barbe, unique dans le monde, où se mesurent des chevaux barbes issus du Grand Maghreb et d’Europe, et le Concours de saut d’obstacles International 3*W qualificatif pour la Coupe du monde, zone Afrique et Moyen-Orient et représentant la 3e étape du Morocco Royal Tour.

En outre, deux soirées seront réservées à des spectacles équestres qui promettent d’être captivants. De même que seront organisées des conférences culturelles et scientifiques en rapport avec le thème de l’édition. Dans le cadre de son ouverture sur le continent africain, le salon connaîtra également la participation cette année de plusieurs pays africains qui présenteront, à travers leurs stands et des activités équestres, le savoir-faire de leur pays dans ce domaine.

Au programme également des présentations de spectacles équestres par les Forces armées royales, la Gendarmerie royale, la Direction générale de sûreté nationale et l’Ecole des arts équestres de Marrakech.

Contribution au PIB

En termes de chiffres, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a indiqué, il y a quelques semaines, que la filière équine a contribué en 2015, de façon directe et indirecte, à 0,61% du PIB national. Soit quelque 6 milliards de DH de production de richesse, contre 3,4 milliards en 2007.
«Au fil de ces années, le Salon d’El Jadida est ainsi devenu témoin de la grande dynamique que connaît la filière équine, notamment dans le cadre de la stratégie nationale de cette filière présentée en octobre 2011», avait souligné le département.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc