Régions

Parc Ligue arabe: Ouverture en mars 2018

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5126 Le 13/10/2017 | Partager
Taux d’avancement des travaux: 75%
Les manèges du parc Yasmina en cours de montage
Eclairage, test eau… les derniers réglages
parc_ligue_arabe_026.jpg

Voilà à quoi ressembleront les cafés et snacks du parc Ligue arabe à son ouverture. Les cafés délabrés qui bordent actuellement le parc seront bientôt rasés (Ph. Casa-Aménagement)

Grand théâtre, parkings souterrains, places réhabilitées, coupole Zevaco, église Sacré-Coeur… Le centre-ville de Casablanca est depuis quelques années un véritable chantier à ciel ouvert. Les Casablancais attendent avec impatience l’aboutissement des travaux sur ces sites, dont la plupart devront être livrés d’ici 2018 au plus tard. Parmi les plus emblématiques figure le parc de la Ligue arabe.

Ce poumon vert de Casablanca qui s’étend sur 30 hectares est aujourd’hui en pleins travaux de réhabilitation, grâce aux fonds débloqués dans le cadre du plan de développement du Grand Casablanca. Le vaste chantier, mené par Casa-Aménagement, en est aujourd’hui à un taux d’avancement de 75% et sera livré en mars 2018.

Mais il faut  bien différencier les travaux sur «le petit et le grand parc», selon les termes de Driss My Rchid, DG de Casa-Aménagement. En effet, bien qu’ils ne soient pas visibles de l’extérieur, les travaux sur l’intérieur du parc ont atteint leur vitesse de croisière depuis plusieurs mois. En revanche, c’est la partie relative à la libération du terrain (cafés, snacks...), la démolition des constructions mitoyennes (terrains CMC, constructions anarchiques…) qui risquera de prendre le plus de temps. L’objectif est de créer des ouvertures du parc sur tous les côtés (Roudani, My Youssef, Hassan II…).

Pour y arriver, il faudra démolir plusieurs bâtiments dont le siège de gendarmerie (sis rue Othmane Ibn Affane), la place d’armes et les services transit des FAR sur boulevard Hassan II, le club du Wydad sur rue Ali Ibn Abi Talib .. Du côté du bd Roudani, tous les bâtiments et clôtures vétustes seront rasés. Il ne restera plus que le siège des eaux et forêts, qui sera affecté au parc, après déménagement du personnel. L’idée est de rendre le parc visible de tous les côtés.

Cependant,  le paysage risque d’être gâché par le stade La Casablancaise, en état de délabrement avancé. C’est le ministère de la Jeunesse et des sports qui est en charge de ce chantier, dont les marchés sont déjà attribués, sans pour autant démarrer les travaux sur le terrain.  

parc-ligue-arabe-casa-026.gif

Maquette de la partie centrale du parc agrémentée de fontaines et cours d’eau. Le parc sera fermé par une clôture naturelle (haie végétale), ce qui va permettre le contrôle des principaux accès (Ph. Casa-Aménagement)

Pour leur part,  les travaux d’aménagement du parc de la Ligue arabe ont longtemps buté sur l’évacuation des snacks et cafés qui occupent une bonne partie du parc depuis des décennies. «D’ici la fin de ce mois-ci, nous aurons plus de visibilité sur les évacuations», annonce le DG de la SDL.

En tout, ils sont 7 établissements employant une soixantaine de personnes. Ces derniers sont aujourd’hui prêts à libérer les lieux après de longues négociations, avec la promesse de réintégrer le parc à son ouverture. «Nous ouvrirons partiellement le parc en attendant l’aménagement des kiosques et celui des nouveaux accès du parc sur boulevard Roudani», explique le DG de Casa Aménagement.

Aujourd’hui, les travaux sur l’éclairage ont démarré, les manèges du parc Yasmina sont en cours de montage et les tests sur les plans d’eau sont effectués. A préciser que les deux fontaines existantes ont été refaites à l’identique. Sur le volet végétation, il reste juste à finaliser les plantations sur le tronçon situé entre les boulevards My Youssef et Rachidi.

A sa livraison, les travaux seront réalisés à hauteur de 80%, en attendant la finalisation des dernières constructions. Mais la grande nouveauté de cette mise à niveau, c’est que le parc sera fermé par une clôture naturelle (haie végétale). Ce qui permettra le contrôle des principaux accès.  La facture globale de cette réhabilitation s’élève à 100 millions de DH, financés majoritairement par la Commune de Casablanca (45 millions de DH), la DGCL (35 millions) et la région Casa-Settat (20 millions). La conception et la réalisation des travaux sont assurées par Idpaysages, Soviam et l’agence 2D Dama.

Consistance des travaux

● Récupération de l'ensemble des espaces du parc
● Réunification des deux parties du parc et son ouverture complète sur la ville
● Création de parcours sportif
● Création d'espaces de jeux
● Réhabilitation des espaces verts
● La mise en œuvre d’actions visant la sensibilisation et l’éducation à l’environnement, notamment en faveur des jeunes (parcours pédagogique, jardins éphémères d’initiation aux notions de jardinage et de connaissances des plantes …) en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement
● Mise en œuvre de nouvelles technologies pour la rationalisation de l’utilisation des ressources naturelles (eau, énergie…)

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc