Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5121 Le 06/10/2017 | Partager

■ Un président fait 2 km à pied pour échapper à un bouchon!
Personne n'échappe aux embouteillages notoires de Jakarta et l'île de Java, pas même le président indonésien. Coincé jeudi dans un bouchon monstre, il est descendu de sa voiture et a fait deux kilomètres à pied pour assister à un défilé militaire. En route pour cette cérémonie marquant le 72e anniversaire de la création de l'armée de l'archipel d'Asie du Sud-Est à Cilegon, ville portuaire dans l'ouest de Java, Joko Widodo et des responsables de l'Etat se sont soudain retrouvés bloqués dans le trafic, a indiqué le palais présidentiel dans un communiqué. Après avoir patienté une demi-heure dans son véhicule, «le président a décidé qu'il marcherait» jusqu'au lieu de la cérémonie, a précisé un garde du corps du chef de l'Etat, Ili Dasili. Le directeur de la police nationale, Tito Karnavian, bloqué dans le même embouteillage, a lui aussi abandonné sa voiture et rejoint le président à pied. Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent le président se déplaçant entouré d'une escouade d'agents de sécurité, pendant que des passants sur la route l'appellent et scandent son nom.

■ Une course de moutons jugée trop cruelle

course_moutons_021.jpg

Les défenseurs britanniques des moutons ont enregistré ce week-end un échec, avec la tenue d'une course de moutons à Masham, dans le nord de l'Angleterre, malgré une pétition ayant rassemblé 65.000 signatures. Samantha Francis, égérie des ovins, a pourtant réussi ces derniers mois à faire annuler plusieurs de ces «courses cruelles», à coup de pétitions lancées sur internet.
La question est de savoir si les moutons aiment courir ou pas. Pas du tout, assure Samantha Francis, ce sont des animaux «naturellement timides et tranquilles» et les courses, généralement tenues lors de fêtes de villages, sont «une exploitation dégradante et effrayante» des ovins, prétend sa pétition. «Les animaux ne sont pas là pour nous divertir», ajoute-t-elle.
Faux, rétorque Graham Bottley, qui élève des moutons et participe aux courses: «Les moutons sont de vrais coureurs... Les agneaux passent leur temps à se courir après, l'été, et les moutons adultes courent au printemps et en début d'été», a-t-il expliqué au journal local Ripon Gazette. Samantha Francis, qui vise une interdiction totale des courses de moutons, a réussi, avec le soutien de l'organisation américaine de défense des droits des animaux Peta, à faire annuler la très traditionnelle course de Moffat, en Ecosse, en août.

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc