Régions

Oujda, capitale du taekwondo

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5119 Le 04/10/2017 | Partager
Un millier de participants et des champions mondiaux attendus
20 pays, 50 juges, 1.000 compétiteurs
Le sport, un filon touristique à exploiter dans la région

Et de quatre pour le tournoi international de taekwondo qui sera organisé du 3 au 5 novembre à la salle Moulay Al Hassan d’Oujda. Une édition pour ancrer une pratique sportive en nette popularité tout en contribuant à la promotion touristique d’une destination en quête d’attractivité. C’est ce qui ressort d’une réunion, tenue lundi, qui a regroupé l’Association Oujda sport pour le développement, organisatrice du tournoi, le Conseil régional du tourisme et la délégation régionale du tourisme de l’Oriental.

La finalité est d’ériger le potentiel sportif en opportunité pour lancer un nouveau concept touristique. Les niches sportives sont de plus en plus prisées et contribuent à la médiatisation, au rayonnement des destinations, ainsi qu’à l'amélioration du taux de fréquentation et de booking.

1.800 nuitées en un week-end

Il suffit de rappeler que le nombre de participants évolue d’une année à une autre. Il est passé de 500 lors de la première édition à 900 en 2016. Les organisateurs attendent plus de 1.000 compétiteurs, représentant une vingtaine de pays, plus d’une cinquantaine de juges pour cette année. Lors de la précédente édition, les différents compétiteurs nationaux, ainsi que ceux venus d’une vingtaine de pays ont assuré plus de 1.800 nuitées en un seul week-end. Une bouée inattendue pour une saison qui fléchissait.

L’idée est de booster les marchés français, belge, luxembourgeois et espagnol et de capter de nouveaux marchés émetteurs de touristes, explique-t-on. D’ailleurs, même les hôtels gérés par la Société de développement de Saida seront ouverts durant la première semaine de novembre pour héberger les sportifs qui vont participer au tournoi.

«Reste aux différents conseils locaux de comprendre que les animations sportives et culturelles sont d’une importance capitale pour la promotion d’une ville ou d’une région. Il est aussi temps d’opérer selon des projets sportifs à impact sur les différents secteurs d’activités», explique Aimen Zizi, responsable de communication et de la promotion du tournoi.

Sur le plan sportif, plusieurs taekwondoïstes de renommée internationale sont attendus. C’est le cas de Jades Jones (Royaume-Uni), deux fois championne olympique, Cheikh Cissé (Côte d’Ivoire), champion olympique, Haby Niaré (France), championne du monde et championne d’Europe, Jaouad Achab (Belgique), champion du monde et champion d’Europe. «Ce type de tournoi est indispensable pour préparer nos champions aux différentes compétitions internationales comme la Coupe du monde ou les Jeux olympiques», confie à L’Economiste, Abdelkader Zrouri, directeur général du tournoi et ancien vice-champion du monde.

De notre correspondant, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc