Economie

Mise à niveau logistique: Le guichet est ouvert

Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5119 Le 04/10/2017 | Partager
La convention signée ce 4 octobre entre la CGEM et le gouvernement
Etudes et diagnostic, formation, certification, externalisation…

Le fonds de mise à niveau logistique sera officiellement lancé ce mercredi 4 octobre (voir notre édition n°5022 du  12/05/2017). Une convention sera signée entre le ministère de l’Équipement, l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL), la Fédération transport et logistique, la Commission logistique et le GIAC Translog.

L’accord prévoit la mise en place de «PME Logis», un dispositif d’accompagnement financier doté de 63,5 millions de DH, dont 35 millions de DH mobilisés par l’AMDL et 18,3 millions de DH par la CGEM à travers Translog.

Le mécanisme s’étend sur la période 2017-2021. Le même budget sera mobilisé chaque année. Pour la période 2017-2018, le programme PME Logis cible 600 entreprises. Sont éligibles les logisticiens réalisant un chiffre d’affaires de 3 à 200 millions de DH et leurs clients dont le chiffre d’affaires varie entre 50 et 200 millions de DH. Le dispositif vise à rehausser le niveau des prestations logistiques au sein des PME.

Plusieurs produits sont ainsi proposés. Cela va de l’étude et du diagnostic à la certification, en passant par l’externalisation de la logistique, l’élaboration du référentiel de formation… La quotité du financement varie de 60 à 90% du montant du produit. Seule la formation continue sera totalement prise en charge par le fonds PME Logis.

Le financement ne concerne que l’accompagnement soft. Aucun matériel ne sera donc financé puisque ce n’est pas le principe du dispositif qui vise plutôt à accompagner les entreprises bénéficiaires pour déterminer dans quelle mesure elles peuvent externaliser tout ou partie de leur logistique. Les prestations pouvant être externalisées vont de la commande au transport et l’entreposage.
Outre l’externalisation, le programme PME Logis vise à accompagner les entreprises de logistique pour améliorer leurs performances et devenir plus compétitives.

«Le programme répond aux attentes d’un large tissu de PME qui ont besoin d’un accompagnement technique et financier dans différents volets de la logistique tels que la définition d’une stratégie logistique, les systèmes d’information, la labellisation, la formation…», explique Rachid Tahri, président du GIAC Translog.

La CGEM entamera bientôt une campagne de sensibilisation des entreprises dans les régions. Les inscriptions pourront s’effectuer via la plateforme qui sera incessamment mise en ligne (www.amdl.gov.ma/pme-logis). Le portail permettra une bonne gestion du programme et un meilleur suivi pour les entreprises candidates.

L’ingénierie du programme «PME Logis» a été conçue par l’Agence marocaine de développement de la logistique et la CGEM suite à des enquêtes auprès des entreprises au niveau régional et sectoriel.

L’externalisation: L’épouvantail des PME

L’étude réalisée il y a quelques années par McKinsey avait conclu que les exportations marocaines ainsi que le commerce intérieur étaient pénalisés par les coûts logistiques qui représentent l’équivalent de 20% du PIB. La stratégie public-privé mise en place par la suite ambitionnait de les ramener à 15% à l’horizon 2015. Aucune évaluation n’a été réalisée pour déterminer si l’objectif a été atteint. En tout cas, l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique est en train de finaliser ses premiers indicateurs sur l’activité. Ils devraient être rendus publics d’ici quelques semaines.
Selon les logisticiens, de nombreux chefs d’entreprise rechignent à externaliser leur logistique de peur d’exposer leur comptabilité à un éventuel contrôle des services des impôts, qui pourraient procéder à des recoupements. Ce qui explique que la logistique, exception faite des multinationales et de certaines grandes entreprises, peine à se développer.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc