Competences & rh

«Notre objectif, accompagner l’essor du tourisme au Maroc»

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5118 Le 03/10/2017 | Partager
Il faut préparer des RH bien formées
Les détails de l’offre du groupe espagnole
jose_manuel_lara_garcia_018.jpg

Pour José Manuel Lara Garcia, PDG du Grupo Planeta, par cette nouvelle implantation à Rabat, son groupe ambitionne d’accompagner le développement du Maroc et répondre aux besoins du marché d’emploi en RH qualifiées (Ph.Grupo Planeta)

- Qu’est-ce qui a motivé votre choix pour le Maroc?
- Après avoir renforcé notre présence en Amérique latine depuis 1966, notre groupe a choisi de s’ouvrir sur d’autres continents comme l’Afrique dont la conjoncture est très favorable au développement de notre activité. Pourquoi le Maroc? Parce que c’est un pays qui laisse entrevoir des opportunités de croissance très forte notamment dans le tourisme. Sa position stratégique pourra également permettre à notre groupe de s’ouvrir sur d’autres pays du continent.

- Pourquoi cette focalisation sur le tourisme?
- Nous avons constaté que le Maroc dispose d’énormes potentialités naturelles semblables à celles de l’Espagne avec un effort consacré dans le développement des infrastructures. Cela va se répercuter sur le flux d’arrivées touristiques, comme cela est le cas actuellement en Espagne. Le développement de ce secteur va se traduire par un accroissement de ses besoins en professionnels bien formés.
 - Quelles sont vos perspectives de développement?
- Pour le moment, nous avons choisi de démarrer avec deux écoles qui seront abritées dans notre campus situé à Hay Ryad à Rabat. Nous comptons investir environ un million d’euros pour l’aménagement du campus. Notre ambition est de démarrer avec 300 étudiants lors de la 1re rentrée prévue en 2018 en vue d’atteindre 2.000 inscrits après deux ans. Nous prévoyons aussi d’accueillir des étudiants étrangers venant des pays de la région comme l’Algérie, le Gabon et le Sénégal intéressés par une formation dans le domaine du tourisme.
- Et en ce qui concerne les conditions d’accès et les frais de scolarité?
-Les conditions seront semblables à celles pratiquées pour l’accès aux grandes écoles privées au Maroc, alors que pour les frais de scolarité, on est en train de les étudier et fort probablement, ils seront proches de la moyenne des tarifs pratiqués dans l’enseignement supérieur privé marocain.
- Vous démarrez avec quel corps professoral?
- Lors de la première année, nous allons commencer avec près d’une douzaine de professeurs marocains. Un effectif qu’on envisage de renforcer par la suite en fonction des besoins. Notre encadrement est basé sur des professeurs qui sont également des professionnels dans le secteur, car on dispense une formation proche de la formation professionnelle. Par exemple, en  Espagne, on a développé des partenariats avec la plupart des entreprises actives dans le domaine du tourisme, ce qui facilite à nos étudiants de faire des stages et éventuellement, par la suite, de décrocher un emploi chez nos partenaires.
Propos recueillis par Noureddine EL AISSI              

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc