De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5112 Le 25/09/2017 | Partager

• Dette privée: CAM va lever 1 milliard de DH
Crédit Agricole du Maroc (CAM) vient d’obtenir l’aval de l’Autorité marocaine du marché des capitaux pour l’émission obligataire subordonnée de 1 milliard de DH. D’une maturité de 10 ans, l’emprunt permettra au groupe de renforcer ses fonds propres réglementaires, et ainsi améliorer ses ratios prudentiels (solvabilité et liquidité). Il pourra aussi par ce biais financer et accompagner le secteur de l’agriculture et de l’agro-industrie. Les souscriptions qui sont réservées aux investisseurs qualifiés démarrent le 28 septembre (jusqu’au 2 octobre). M.A.B.

• Spoliation immobilière: La demi-réforme entre en vigueur
Dès la publication de la loi modifiant l’article 4 du code des droits réels au Bulletin officiel jeudi dernier, l’Agence nationale de la conservation foncière a envoyé une note interne à l’ensemble des conservateurs. Ladite circulaire leur demande de s’en tenir aux nouvelles dispositions réglementaires. Ces dernières stipulent que les procurations obéissent désormais à la même procédure que les actes transférant la propriété, modifiant ou annulant d’autres droits réels. Ce qui signifie que, sous peine de nullité, ces opérations doivent être établies par acte authentique ou à date certaine, devant un avocat agréé près la Cour de cassation, sauf si une loi en dispose autrement. Les victimes de spoliation immobilière appellent à modifier également l’article 2 de la même loi. H.E.

• Vague de nominations
Le Conseil de gouvernement a entériné une série de nominations dans les hautes fonctions. Cela concerne notamment de nouveaux directeurs des agences urbaines. A Kénitra-Sidi Kacem, c’est Nahed Hamtami qui prendra les commandes de cette agence. Celle de Khemisset sera dirigée par Mounir Yahyaoui. Le secrétariat d’Etat chargé du Développement durable a connu la nomination de Mohamed Ben Yahya en tant que secrétaire général. Des doyens de faculté ont aussi été nommés lors de cette réunion. Il s’agit de Ahmed Mahmoudi à la faculté des lettres à Meknès, de Mustapha Abou Maarouf à la faculté de médecine de Casablanca et de Lhou Majidi, à la faculté multidisciplinaire d’Errachidia. M.A.M.

• L’Amdie: La loi en vigueur en décembre
La loi instituant l’Agence marocaine pour le développement de l’investissement et des exportations (AMDIE) vient d’être publiée au Bulletin officiel. La superstructure regroupera l’Agence marocaine de développement des exportations (AMDI), le Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export) et l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC). La loi entrera en vigueur le 14 décembre. H.E.

• Etrangers: Le nouvel âge pour exercer le commerce
Un projet de loi permettra aux citoyens étrangers d’exercer le commerce au Maroc à partir de 18 ans et ce, même si la législation de leur pays d’origine fixe la majorité à un âge supérieur. L’amendement sera introduit au niveau de l’article 15 de la loi formant code de commerce H.E.  

• Cimar nomme un nouveau DG
Nouveau directeur général chez Ciments du Maroc. Hakan Gürdal vient d’être nommé à la tête de la filiale de HeidelbergCement Group. Succédant à Nabil Francis, il a immédiatement pris ses nouvelles fonctions. Membre du conseil d’administration de HeidelbergCement depuis un an, Gürdal est également en charge de la région Afrique-Bassin méditerranéen Est, et des achats du groupe allemand. M.A.B.  

• Les collèges privés pourront offrir le parcours international
250 collèges publics offrent pour la première fois cette année le parcours international, auparavant réservé au lycée. Les élèves qui le souhaitent peuvent ainsi étudier les matières scientifiques en français (et plus tard en anglais). Le ministère de l’Education nationale vient de donner son accord de principe pour autoriser les collèges privés à proposer à leur tour ce parcours, dès cette année 2017-2018. A.Na

• Investissement: 2 conventions sur le règlement de litiges
Promouvoir l’arbitrage en matière de litiges commerciaux internationaux et assurer la formation d’une nouvelle génération de juges spécialisés. Deux conventions ont été signées, samedi dernier, entre la Cour internationale de médiation et d’arbitrage pour le règlement des litiges commerciaux, l’Amicale Hassania des magistrats et l’Association marocaine des femmes juges. Les parties s’engagent à échanger leurs expertises scientifiques et techniques, et à lancer des programmes de formation et de stage en faveur de leur personnel. A.Na  
• Primaire: Les effectifs en classe s’améliorent
Cette rentrée, le nombre d’élèves par classe à la première année du primaire a été maintenu à un maximum de 34 à hauteur de 92%. C’est une nette amélioration par rapport aux années précédentes, où les effectifs dépassaient 45 élèves par salle de cours. Dans les autres niveaux du primaire, 98,8% des classes ne dépassent pas 44 élèves. C’est mieux qu’avant, mais les salles restent, malgré tout, surchargées. A.Na
• FCA Maroc se lance à  la détection de talents
Fiat Chrysler Automobiles Morocco veut identifier les étudiants les plus performants. La filiale de FCA Group a lancé un challenge en collaboration avec l’Ensam dans ce sens. L’objectif est de participer à l’essor des étudiants et découvrir les talents de demain. Une série de workshops dans d’autres domaines (marketing, management…) sera également développée dès octobre. M.A.B.

• Bienvenue aux Chinois!
Le Conseil régional du tourisme de Marrakech marque la nouvelle saison touristique 2017-2018 par de nouveaux outils de promotion et de communication. Que ce soit sur le site www.visitmarrakech.ma ou sur les brochures, toutes les informations utiles aux visiteurs sont proposées en plusieurs langues, et pour la première fois, en chinois. Une mise à niveau nécessaire face à un marché en pleine expansion. S.J.

■ De plus en plus fort à l’ONDA

Aéroport Mohammed V de Casablanca, Terminal 1, en plein rush de la rentrée. Au premier abord, cela semble un rêve d’organisation. Chaque passager se voit assigner une file, avec un numéro, en fonction de son vol. Pas moyen de se tromper. Pas une once de place pour le désordre. Sauf que... au bout de l’attente, les numéros de guichets ne coïncident pas avec les files! Alors, les voyageurs, encore encombrés de tous leurs bagages, doivent partir à la recherche du bon numéro de leur guichet. Pas besoin de décrire le désordre et les bousculades. Et pour bien soigner cette pétaudière programmée, la numérotation des guichets ne correspond pas toujours aux destinations annoncées. La réforme administrative devra comporter l’interdiction explicite de l’imbécilité. J.R.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc