Société

Climate Week: L’écologiste Saad Abid porte la voix du Maroc

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5109 Le 19/09/2017 | Partager
L’ancien champion du Maroc de surf est aujourd'hui à la tête de l’association Bahri
Il est invité par les Nations unies pour ses engagements en faveur de l’environnement
saad_abid_009.jpg

L’ancien champion du Maroc de surf et écologiste convaincu, Saad Abid est le seul représentant de la société civile marocaine pour la Climate Week à New-York (Ph. EDEN CO)

En ce moment à New-York, au siège des Nations unies, se tient la réunion de haut sommet Climate Week. Entreprises, gouvernements, universités, scientifiques et ONG sont réunis, jusqu’au 24 septembre, pour sensibiliser et avancer sur les questions liées aux problématiques touchant l’environnement.

Salaheddine Mezouar, l’envoyée spéciale du changement climatique et championne de haut niveau du Maroc, Hakima El Haité, la championne de haut niveau des îles Fidji pour le climat et ministre de l’Agriculture, du Développement rural et maritime et de la Gestion des catastrophes naturelles, Inia B. Seruiratu et bien sûr la secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Patricia Espinosa, y sont présents. Afin de prendre part à l’événement, le secrétaire général des NU, António Guterres, a fait appel à l’ancien champion du Maroc de surf, Saad Abid, connu pour ses actions de promotion des sports extrêmes dans le Royaume. Mais pas seulement.

Le sportif s’est en effet distingué pour ses engagements en faveur de l’environnement. A la tête de l’association Bahri, qu’il a fondé en 2010, Saad Abid a notamment collaboré au lancement de chiffonniers marocains «professionnels» et a organisé de nombreuses opérations de nettoyage de plages.

En 2015, il accompagne la délégation marocaine lors de la COP21 à Paris, et en septembre 2016, il est l’invité du secrétaire d’état américain John Kerry à la conférence «Our Ocean», portant là aussi seul le costume de représentant de la société civile marocaine. En homme de son temps, il cumule 40.000 fans sur sa page Facebook, 51.000 followers sur Instagram et 1.400 abonnés sur YouTube. De quoi influencer et inspirer les jeunes marocains à s’engager pour le développement de leur pays. Son objectif.

Avec un tel profil, il est donc invité à participer à 2 rendez-vous majeurs de cette Climate Week. Le premier étant dédié à la création du Founders Group of the Climate Action Leadership Network. Il s’agit d’un réseau composé de décisionnaires importants (ministres, PDG, maires, gouverneurs, scientifiques et leaders de la société civile), chargés de livrer des actions immédiates en faveur du climat.

Un temps de partage des success stories des participants, des leçons apprises du passé, des objectifs atteints en 2017 et des recommandations. Une mobilisation générale pour permettre aux NU d’accélérer la mise en place de ses actions en faveur du climat. Enfin, Saad Abid participe aussi à une réunion entre leaders mondiaux du climat pour une discussion stratégique autour de l’intensification des efforts en vue de concrétiser les actions de l’accord de Paris.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc