International

Education en France: Des annonces en rafale

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5108 Le 18/09/2017 | Partager
Interdiction des portables, budget, divisions au CP…
Une cellule laïcité sera créée au sein du ministère de tutelle
education_france_008.jpg

Ce sont quelque 12,4 millions d’élèves français qui ont repris le chemin de l’école. Ils devraient s’attendre à quelques nouveautés comme l’a annoncé à la presse française Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education.

Voici les grandes orientations:
■ Fini les téléphones portables: L’interdiction des portables au collège devrait voir le jour en 2018. Sachant que l’usage des téléphones est déjà interdit en classe. Cette disposition pourrait être rendue possible par des «casiers qui ferment» ou avoir différentes solutions d’un endroit à l’autre. Dans le programme de campagne d'Emmanuel Macron figurait en bonne place l'interdiction des portables dans l'enceinte des écoles primaires et des collèges.

■ Une cellule laïcité: Blanquer envisage de la créer au sein du ministère de l’Education. Cette cellule va être composée de juristes pour assister les professeurs et les chefs d’établissements. Tous les incidents doivent être signalés pour apporter conseil, aide et appui aux équipes.  

■ Mathématiques: Le ministre promet de grandes réformes à commencer par l’enseignement des mathématiques en primaire. Les quatre opérations (addition, soustraction, multiplication et division) devront être maîtrisées entre le CP et le CE1, lorsque la division est actuellement enseignée au CM1. L’intérêt est que les enfants puissent être dotés de compétences de base nécessaires pour leur avenir.

■ Suppression du prédicat: La liste recense d’autres projets. Parmi eux la suppression du prédicat (notion grammaticale dont l’intégration aux programmes à la rentrée 2016 avait suscité l’émoi), retour de l’apprentissage de la division dès le CE1 et à une approche plus chronologique en littérature. Ces annonces interviennent alors que les programmes viennent tout juste d’être changés. «Mon but n’est pas d’arriver et de tout défaire. Ce qui va bien, je le garde…», a insisté le ministre.

■ Budget en hausse: Jean-Michel Blanquer annonce une hausse du budget de l'Education nationale en 2018. Il passera au-dessus de la barre des 50 milliards d'euros. Ce chiffre correspond au budget «hors cotisations aux retraites des fonctionnaires de l'Education nationale, qui s'élevait en 2017, selon le ministère, à 49,3 milliards». La priorité sera donnée à l’école primaire.

 

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc