Régions

Oujda: Un festival pour promouvoir le patrimoine culinaire

Par Karim Agoumi | Edition N°:5090 Le 22/08/2017 | Partager

Sandwich populaire de l’Oriental, le «karan» a désormais son festival. Une manifestation haute en couleur et particulièrement originale qui se tient à Oujda jusqu’au 21 août et fera la part belle à la gastronomie et à la culture de la région. Organisé par l’association Lionceaux du Maroc pour l’art et la culture, l’évènement comprendra un programme particulièrement riche et varié, combinant démonstrations culinaires, arts plastiques et musique populaire.

Les visiteurs pourront tout d’abord goûter et savourer  différents plats typiques de la destination dont notamment le «karan». Ce mets, considéré comme l’un des moins chers au monde, est également nutritif. Constitué de farine de pois-chiche et d’œufs, il se vend généralement par portion et est proposé au prix d’un dirham.

Le karan a par ailleurs résisté sans difficulté aux changements des habitudes alimentaires des Oujdis, mais aussi à la rude concurrence de la restauration rapide. Les festivités seront également musicales. En effet, plusieurs groupes de musique internationaux monteront sur scène, originaires du Mexique, d’Egypte, des Etats-Unis ou encore de la Mauritanie. Enfin, les projecteurs seront braqués sur les jeunes musiciens et chanteurs de l’Oriental, qui pourront participer à un concours organisé spécialement pour les valoriser.

Une manifestation qui vise dans un premier temps à faire découvrir ou redécouvrir la gastronomie et les arts populaires de l’Oriental aux étrangers, mais également aux touristes locaux. Une occasion de faire connaître cet héritage marocain au niveau mondial. Autre but visé et non des moindres, documenter l’histoire et les origines du «karan» pour mieux préserver cet art culinaire ancestral.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc