Politique

L’incontestable succès de la diplomatie économique

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5090 Le 22/08/2017 | Partager
Rabat a réussi à diversifier ses partenaires et ses exportations vers le continent
Après l’UEMOA, les échanges progressent avec l’Afrique de l’Est

Depuis son accession au Trône, le Roi a effectué plus de 50 déplacements en Afrique. La diplomatie royale a donné un véritable coup de fouet à la coopération avec les Etats du continent. Ces tournées royales se sont soldées par le lancement d’une série de grands projets.

Les plus spectaculaires et les plus récents sont le gazoduc atlantique Nigéria-Maroc et le complexe de production d’engrais en Ethiopie. A cela il faut ajouter une coopération concrète qui touche plusieurs domaines: formation, santé, artisanat…

Balance commerciale

Le Maroc se positionne en tant que premier investisseur en Afrique de l’Ouest, avec plus de 24 milliards de DH. Il est aussi le 2e investisseur au niveau du continent. Rabat a aussi renforcé ses échanges avec le reste du continent. La balance commerciale est en faveur du Maroc, avec un excédent de 11,9 milliards de DH en 2016, selon les statistiques de l’Office des changes.

Cette évolution s’est accompagnée d’une diversification des exportations et des partenaires. L’Afrique de l’Ouest reste le premier partenaire commercial du Maroc sur le continent, avec 58,2% des échanges en 2016. Les exportations marocaines ont triplé entre 2008 et 2016, passant de 3,2 à 10,2 milliards de DH, selon les statistiques de l’Office des changes. Elles ne se limitent plus aux produits alimentaires, mais s’étendent également à l’industrie chimique, les minéraux non métalliques…  Aujourd’hui, le processus d’intégration de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest devra favoriser une plus grande dynamique commerciale avec cette partie du continent.

Les relations avec l’Afrique de l’Est s’inscrivent également dans un trend haussier. Les dernières visites royales ont confirmé l’intérêt grandissant pour cette sous-région. Depuis une dizaine d’années, les échanges avec cette zone enregistrent une croissance annuelle moyenne de 23,5%. Les exportations marocaines vers l’Afrique de l’Est ont atteint 2,6 milliards de DH en 2016. Les premiers clients du Maroc dans cette zone sont l’Ethiopie et le Djibouti avec respectivement 28,7% et 27,8% des échanges. Toutefois, la dynamique commerciale avec l’Afrique centrale semble s’essouffler.

Après un pic de plus de 3 milliards de DH en 2014, les échanges ont piqué du nez pour s’établir à 2 milliards en 2016. Deux pays accaparent l’essentiel des exportations marocaines vers cette zone, à savoir le Cameroun (33,8%) et le Gabon (25,2%).
Si les principaux clients du Maroc restent les pays de l’Afrique de l’Ouest, ses principaux fournisseurs sont plutôt les Etats de l’Afrique australe. La balance commerciale avec cette zone est déficitaire de 1,1 milliard de DH en 2016.

L’essentiel des importations marocaines sont en provenance de l’Afrique du Sud. Il s’agit surtout de produits d’extraction.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc