Habillage_leco
Politique

Parlement: Clôture de la session

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5083 Le 09/08/2017 | Partager
Des séances plénières à la dernière minute pour l’adoption de lois
El Othmani maintient les relations tendues avec les parlementaires
parlement-083.gif

Après le rejet systématique des propositions de loi par le gouvernement précédent, l’équipe actuelle a annoncé une plus grande ouverture sur les textes produits par les parlementaires. Ils seront examinés par une commission dédiée avant de les soumettre aux ministres concernés (Ph L’Economiste)

Après une première «session quasi-blanche», le Parlement a clôturé la 2e session annuelle avec un bilan mitigé. Les deux Chambres ont tenu, hier, des séances plénières pour l’adoption de quelques projets de loi, avant d’annoncer officiellement la clôture de la session. Parmi les textes programmés, on retrouve notamment celui sur l’Agence marocaine de promotion des investissements et des exportations, qui ambitionne de remettre de l’ordre dans ce secteur.

Il a été adopté la veille en commission. Au menu également, le projet de loi sur l’Autorité de la parité et de lutte contre la discrimination. Ces deux textes ont été transférés aux députés en 2e lecture. D’autres projets ont été adoptés durant cette session, dont ceux portant sur la réforme de la justice. Cette session a été aussi marquée par l’approbation d’une série de textes, dont le projet de loi de Finances 2017. La présentation et l’examen du budget avaient été décalés à cause du retard lié à l’installation du gouvernement El Othmani.

Lors de ce mandat, Saâdeddine El Othmani a évité de s’engager sur un agenda législatif, à l’instar du gouvernement Benkirane. Le calendrier fixé par ce document n’a pas été respecté. Pour les 5 prochaines années, le Chef de gouvernement a opté pour un plan législatif annuel. Mustapha El Khalfi, ministre délégué en charge des relations avec le Parlement, a prévu une rencontre, aujourd’hui à Rabat, pour faire le point sur la production législative durant cette session. Le gouvernement a aussi annoncé une plus grande flexibilité dans le traitement des propositions des lois. Une commission dédiée se penchera sur l’examen des textes produits par les groupes parlementaires, avant de les soumettre aux ministres lors d’une réunion mensuelle.

Saâdeddine El Othmani a adopté la même relation tendue que son prédécesseur avec l’opposition. Si les premières séances mensuelles des questions de politiques publiques n’ont pas connu des clashs avec les groupes parlementaires, les dernières ont été marquées par un regain de la tension. Dos au mur concernant plusieurs dossiers stratégiques, El Othmani a choisi plutôt d’attaquer les groupes de l’opposition. Lors du meeting de la jeunesse de son parti, tenu le week-end dernier à Fès, le Chef de gouvernement n’a pas hésité à accuser les membres de la Chambre des conseillers de retarder certaines réformes, comme l’instauration d’un régime de couverture au profit des professionnels indépendants.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc