Analyse

Un bon cru cet été pour Errachidia

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5083 Le 09/08/2017 | Partager
+31% des nuitées entre janvier et mai 2017
Une moyenne de 41% de taux d’occupation des établissements classés
Encore des efforts à faire pour de nouveaux marchés émetteurs
errachidia-ete-083.gif

Les routes et oasis d’Errachidia attirent beaucoup d’amateurs de sports mécaniques, ce qui a nécessité une importante opération de zoning pour encadrer ce sport et minimiser ses effets sur l’environnement (Ph S.B.)

La saison touristique 2017 au niveau de la province d’Errachidia enregistre de bons résultats avec une évolution à deux chiffres sur la plupart des indicateurs. Selon les dernières statistiques du Ministère du Tourisme, une évolution de +31% des nuitées a été enregistrée sur la période de janvier à mai 2017 par rapport à 2016, avec 51.029 nuitées, dont 34.341 chez les internationaux et 16.688 chez les nationaux.

Et ce sont les Japonais qui arrivent en tête de classement des arrivées internationales avec 5.335 touristes, avec une évolution de +42% par rapport à 2016, suivis des Espagnols avec 4.489 touristes enregistrant également une évolution de +30%. On note toutefois une baisse des arrivées enregistrées chez les Français avec 2.441 touristes contre 2.575 en 2016 soit -5%, ainsi que pour les Allemands avec 2.799 arrivées en 2017 contre 3.584 en 2016 soit une baisse de -22% et les Anglais avec 567 avec une baisse de -9% par rapport à 2016. L’évolution positive est également observée dans les arrivées des USA, Italie, Hollande et Portugal avec respectivement 35%, 60% 17%, 104%.

errachidia_carte_083.jpg

■ Infrastructure sanitaire
Selon le ministère de l'Intérieur dans sa monographie de la région du Draâ Tafilalet, dont les chiffres les plus récents s'arrêtent à 2013, Errachidia comptait à cette époque, 3 hôpitaux publics, avec une capacité litière de 476 places et 2 hôpitaux spécialisés de 494 lits. Ils étaient 100 médecins à officier dans le public et 19 à titre privé. Il n'y avait à l'époque qu'un seul laboratoire d'analyse, 4 chirurgiens dentistes dans le public et 8 dans le privé, 18 cabinets de consultation (privés) et 51 pharmacies.
■ Infrastructure sportive
A Errachidia, il y 10 terrains de football, 4 de volley, 4 de basket et 3 de hand, une salle de sport, 4 piscines et même un stade d'athlétisme!!

Par mois, l’évolution est restée positive sur les 5 premiers mois de 2017, avec un pic le mois d’avril qui a enregistré 15.583 nuitées, avec une évolution de +64% par rapport à 2016. Quant au taux d’occupation, la destination a enregistré un taux de 41% sur cette période, alors qu’en 2016 celui-ci était de 36%.
En matière d’hébergement, la province dispose de 203 unités d'hébergements toutes catégories confondues soit 6.505 lits. Parmi ces unités 116 sont classées alors que 87 ne le sont pas. On y trouve hôtels, gîtes d’étapes, campings, maisons d’hôtes et résidence touristique, sans parler des bivouacs très prisés au niveau des zones désertiques.

Les statistiques montrent que pour la saison 2017, les établissements classés ont enregistré une évolution de +31% en termes de nuitées et +28% en termes d’arrivées. Et ce sont les maisons d’hôte qui ont enregistré la meilleure performance avec une évolution de +582%, suivies par les hôtels 1* avec une évolution de +54%. La saison touristique Errachidia enregistre malheureusement une moyenne de taux d’occupation d’à peine 14%, sur toute la saison.

Afin de booster l’activité touristique, un Eductour a été organisé par la région Draa Tafilalet en partenariat avec l’ONMT dans la région du Draa Tafilalet du 3 au 7 mai de cette année au profit de TO, agents de voyages et une dizaine de médias de la presse spécialisée. Une démarche qui vise les principaux marchés émetteurs du tourisme de la région (la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, la Belgique et le Portugal). Cette opération aurait déjà porté ses fruits pour Errachidia notamment avec les TO portugais qui seraient en négociation avec des hôteliers locaux.

chiffres_errachidia_083.jpg

En matière de scolarité, les chiffres montrent les grandes tendances. La plus grande proportion de jeunes scolarisés est dans le primaire (autour de 30%). Plus on avance dans le niveau plus l'effectif baisse. Ainsi, ils sont 17% dans le secondaire et à peine 9,3%  dans le secondaire qualifiant. Ceux qui arrivent jusqu'au supérieur sont quant à eux bien rares (6,3%). Le taux d’activité au niveau de la région de Drâa-Tafilalet en 2014 varie entre 51,1% au niveau de la province de Ouarzazate et 40,2% au niveau de la province d’Errachidia. Selon le milieu de résidence, le taux de chômage urbain atteint un maximum de 13,7% au niveau de la province d’Errachidia contre 2,9% seulement dans le rural de même province.
En milieu rural, le taux d’activité est nettement supérieur que celui enregistré en milieu urbain. Il atteint son maximum au niveau de la province de Ouarzazate avec un taux d’activité globale de 55,9% alors que la province d’Errachidia enregistre un taux d’activité de 44,9% en milieu rural.

En plus des marchés classiques, les professionnels sont à la recherche de nouveaux marchés émetteurs, en entamant des opérations spécifiques. «Le marché asiatique est un marché émergent fortement intéressant pour la destination Errachidia. Dans ce sens, nous avons organisé en partenariat avec l’ONMT, une opération de marketing auprès du marché chinois au début de 2017, en invitant un groupe d’hommes d’affaires chinois dans la province pour s’enquérir du potentiel touristique de la région», rappelle Laabab, délégué du Ministère de Tourisme à Errachidia.

En effet, le Japon, la Chine et le Brésil sont de plus en plus plébiscités comme marchés touristiques émetteurs à grand potentiel. D’ailleurs un éductour a été organisé au profit de TO brésiliens en 2016 dans la région, et dont le feedback est positif puisque des négociations seraient en cours. Par ailleurs, et pour le marché japonais par exemple, et pour fidéliser la clientèle, des opérations de plantation de palmier dattier sont organisées en nommant chaque palmier avec le nom du touriste. Une façon ludique qui vise à fidéliser le client et garantir le retour de celui-ci.

Desserte et capacité d’hébergement à améliorer

De l’avis des professionnels, la province d’Errachidia souffre surtout de sa sous-capacité en terme d’hébergement et de la qualité peu respectueuse des normes chez les établissements non classés. En outre, il y a une absence de vols réguliers reliant l’aéroport My Ali chérif avec certains marchés émetteurs comme Madrid, Barcelone ou Paris. Ajouté à cela, il y a une absence d’outils publi-promotionnels pour la province d’Errachidia, comme des brochures touristiques, dépliants, les cartes touristiques ou même un site web dédié. La priorité donc est accordée au développement de la desserte et de l’hébergement.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc