Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5080 Le 04/08/2017 | Partager

■ Le corps d'un randonneur retrouvé 30 ans après sa mort
Les restes d'un randonneur allemand, décédé il y a 30 ans alors qu'il effectuait une ascension dans les Alpes suisses, ont été retrouvés, partiellement emprisonnés dans un glacier, a indiqué mercredi la police. Les restes humains ont été découverts par deux alpinistes dans la journée du 25 juillet, a expliqué la police du canton du Valais dans un communiqué. Les deux alpinistes avaient entamé l'ascension du Lagginhorn (4.010 m).
Parvenus au lieu-dit «Lagginjoch» (3.499 m), ils ont décidé de rebrousser chemin en raison du mauvais temps. Ils ont alors "découvert une main et deux chaussures", précise la police. Ces restes ont été retrouvés au-dessus de la station d'arrivée d'une télécabine.
En raison des mauvaises conditions météorologiques, aucune intervention n'a été possible le jour même.
Le 26 juillet, "les restes, partiellement emprisonnés dans la glace", ont finalement pu être dégagés par les secouristes et la police, avant d'être acheminés par un hélicoptère vers l'Institut d'enseignement médical à Berne, où la victime a été formellement identifiée.
Il s'agit d'un ressortissant allemand né en 1943 qui a disparu le 11 août 1987 alors qu'il effectuait une randonnée.
Mi-juillet, un couple, disparu depuis 75 ans dans le massif des Diablerets, dans le sud de la Suisse, avait été retrouvé momifié, ses affaires intactes, dans les neiges d'un glacier. La découverte avait été faite lors d'une visite d'inspection d'un téléski.

■ Un «congé canicule» pour des chevaux de calèche!
Les chevaux de calèche viennois ont bénéficié mardi pour la première fois d'un «congé canicule» officiel alors que la température a dépassé les 35°C dans la capitale autrichienne, a annoncé la municipalité.
Les cochers des 375 équidés en service à Vienne ont été invités à cesser toute activité pour la journée et à ramener leurs animaux au frais à leurs bases, en vertu d'une nouvelle réglementation. Adoptée en juin 2016 au nom du bien-être animal, la disposition, qui interdit le travail des chevaux de calèche viennois passé 35°C, n'avait jamais été mise en oeuvre, le plafond n'ayant pas été atteint jusqu'alors. Mais le seuil fatidique a été largement franchi mardi: les températures ont flirté avec les 36°C dans la capitale autrichienne, alors qu'une part de l'Europe connaît son premier épisode caniculaire de l'année.
Elément typique du centre-ville viennois, les calèches représentent une attraction incontournable pour les touristes les plus fortunés. L'activité est partagée entre 28 sociétés qui emploient au total 250 personnes et 375 chevaux.o

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc