Reportage

Opération Marhaba: Un dispositif unique et bien rodé

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5077 Le 01/08/2017 | Partager
Les pics atteints lors de la dernière semaine de juillet et d’août
En 2016, 2,8 millions de passagers ont fait la traversée, autant sont attendus cette année
TangerMed supporte la plus forte charge avec 30% du total des déplacements
operation_marhaba_1_077.jpg

Le port de Tanger-Ville est en train de connaître un réel changement. Des aubettes comme avec son frère aîné TangerMed pour accélérer le passage des véhicules et des espaces ombrés dotés d’une installation de panneaux solaires pour alimenter les réseaux électriques du port et de la Marina voisine (Ph. Adam)

La saison du retour est bien avancée pour les Marocains du Monde installés en Europe. Depuis le 5 juin dernier, l’opération d’accueil des MRE Marhaba a démarré sur les chapeaux de roues. Durant ces premières semaines, les retours ont atteint près de 1,5 million de MRE au 27 juillet 2017, soit une hausse de 3% par rapport à la même période de 2016, selon des chiffres issus de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.

Par voie maritime, c’est TangerMed qui tient la dragée haute avec près d’un tiers du total, devançant de plusieurs pas Nador et Bab Sebta. Au niveau aérien, c’est l’aéroport de Casablanca qui arrive en tête, réalisant plus d’entrées que le port de Nador. Mais il est fort probable que le flux d’arrivée s'accélère lors de ces derniers jours de juillet pour dépasser les 5.000 arrivées par jour pour s’estomper progressivement jusqu’à la fin de la phase d’arrivée, prévue au 15 août.

operation_marhaba_2_077.jpg

La Fondation Mohammed V pour la Solidarité vient de rouvrir ses bureaux à Tanger-Ville. Sur l’ensemble des 20 sites ouverts lors de cette 18e opération Marhaba, elle a mobilisé 495 assistantes sociales et 307 médecins, infirmiers et ambulanciers (Ph. Adam)

En parallèle, les préparatifs pour la phase départ ont déjà démarré, surtout au niveau de la Fondation qui entame cette année sa 18e opération Marhaba. Cette phase départ a déjà démarré le 15 juillet (les deux phases coïncident durant quelques semaines) et s’étendra quant à elle jusqu’au 15 septembre, les pics seront enregistrés, selon les prévisions, lors du dernier week-end du mois d’août. Pour accompagner ce flux, le dispositif mis en place a été renforcé.

operation_marhaba_3_077.jpg

Le passage par la plateforme de TangerMed est facilité par des aires de pré embarquement spacieuses qui permettent une attente facile des véhicules devant leur bateau. Des espaces de repos et de restauration ainsi que des équipements spécifiques sont à leur disposition (Ph. Adam)

Cette année, 20 espaces d’accueil ont été déployés dans les ports, postes frontaliers, aéroports et aires de repos, tant au Maroc qu’en Europe, l’une des nouveautés a été la réouverture des bureaux de la Fondation au niveau du port de Tanger-Ville, fermés depuis le déplacement du trafic passagers vers le port de TangerMed.

Ce dispositif assure un accompagnement continu pendant toute la période qui s’étale du 5 juin au 15 septembre. Il se traduit par la prise en charge des situations et des doléances présentées par les MRE en ce qui concerne leur arrivée et départ du Maroc. L’un des sujets les plus récurrents reste celui des délais d’attente.

operation_marhaba_4_077.jpg

Détrompez-vous, vous êtes bien au port TangerMed, dans le terminal à passagers et non à l’aéroport. Ce port qui brasse plus du tiers des passages lors de la campagne Marhaba a mis les bouchées doubles pour améliorer les conditions de passage tant des passagers piétons que celui des véhicules. Des aubettes, des espaces d’estampillage en grand nombre, des aires d’attente et de repos ombragées et équipées ainsi qu’un système d’information efficace qui inclut un wifi gratuit et une station de radio dédiée pour faire de ce passage maritime une expérience à la hauteur des meilleures infrastructures aéroportuaires du pays (Ph. Adam)

Ces derniers s’améliorent de jour en jour, surtout avec l’entrée en service d’une deuxième compagnie, en l’occurrence AML, elle devrait être suivie par une troisième, DWML qui s’ajoute au pionnier, Intershipping. La capacité affichée au niveau du port TangerMed, devrait de la sorte atteindre les 35.000 passagers par jour, un niveau qui n’a pas encore été atteint jusque là, le maximum jamais enregistré lors des dernières années a été de 31.000. Les délais d’attente ont été en moyenne de 2 heures, avec des pics lors des journées de forte affluence à 8 heures. Mais comme pour tout voyage, les MRE sont aussi sujet à des désagréments d’ordre administratif mais surtout de santé.

Selon la Fondation, à date d’aujourd’hui, plus de 5740 assistances médicales ont été effectuées par les 307 médecins, infirmiers et ambulanciers du dispositif d’assistance de la Fondation qui intègre aussi 495 assistantes sociales. A noter qu’en 2016, ce sont quelques 2,8 millions de passagers et plus de 620.000 véhicules qui avaient traversé le Détroit entre l’Europe et le Maroc.

operation_marhaba_5_077.jpg

Les délais d’attente ont nettement reculé depuis l’entrée en service des compagnies maritimes marocaines dont Intershipping et la dernière en date, AML en atteignant une moyenne de 2 heures, avec des pics à 8 heures. Une troisième compagnie marocaine devrait se joindre à la flotte en principe dès le mois de septembre, il s’agit de DWLM qui exploitera le Rif, un ancien fast ferry de l’ex-IMTC (Ph. Adam)

arrive_bateau_077.jpg

Il est prévu qu’en 2017 la tendance ne baisse pas. Pour le seul port TangerMed, celui qui encaisse l’essentiel de l’effort de ce côté du Détroit, ce sont pas moins de 11 ferries qui ont été mis en place avec une capacité totale quotidienne de 35.000 voyageurs et de 8.000 véhicules. Soit l’équivalent de 40 rotations quotidiennes effectuées par cinq compagnies. Cela se traduit, en période de pointe à la programmation d’un départ toutes les 30 minutes.

mre_077.jpg

Les arrivées de MRE commencent à s’accélérer avec près de 1,4 million de MRE rentrés au 26 juillet 2017, soit une hausse de 3% par rapport à la même période de 2016

A rappeler que le flux de marchandises qui souffrait avant en pleine campagne MRE ne sera pas trop affecté cette année. Auparavant, la priorité étant accordée aux passagers, mais depuis 2015, les compagnies ont commencé à mettre en place des navires dédiés au fret, ce qui permet par la même occasion de maintenir l’activité des entreprises comme Renault qui travaillent en flux continu sans entraver le déroulement de l’opération Marhaba.

Une attente plus gaie pour les passagers

Le port TangerMed a mis en service divers dispositifs destinés à améliorer le service aux passagers. C’est le cas d’une radio dédiée, une chaîne destinée à rendre plus gaie l’attente mais aussi à distribuer des bulletins info avec les dernières nouveautés et informations pratiques comme les départs des bateaux et informer sur les retards s’il y a lieu et qui émet en FM. Ces informations sont relayées par un système d’affichage élaboré dispatché au niveau de l’ensemble du port et retransmis en direct. Le port a aussi mis en place un système d’information via SMS en plus d’une application pour smartphone.
Déjà l’année dernière le port avait innové en mettant en place des îlots équipés dans les espaces de pré embarquement avec des équipements de confort et des zones ombragées ainsi que des espaces de jeux pour les enfants.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc