Régions

Marrakech: Les amis de Juan Goytisolo veulent continuer la lutte

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5074 Le 27/07/2017 | Partager
Pour rendre hommage à ce défenseur du monde arabe
Et garder un oeil, comme lui, sur la préservation de la place Jemaa El Fna
Une chaire, un musée, un quartier à son nom, les objectifs
juan.jpg

A l’occasion d’une cérémonie organisée pour le 40e jour de la disparition de l’écrivain espagnol, un Forum des Amis de Juan Goytisolo a vu le jour à Marrakech pour lui rendre hommage, perpétuer sa mémoire et poursuivre ses engagements (Ph. Publico)

Juan Goytisolo vivait au Maroc depuis 20 ans. Disparu le 4 juin dernier à Marrakech à l’âge de 86 ans, il est enterré à Larache, aux côtés de son grand ami, l’écrivain français Jean Genet. Pour lui rendre hommage, perpétuer sa mémoire et poursuivre ses engagements, un Forum des Amis de l’écrivain espagnol vient de voir le jour dans la ville ocre, à l’occasion d’une cérémonie organisée pour le 40e jour de sa disparition. Ils sont tout à la fois artistes, intellectuels, professionnels des médias ou acteurs de la société civile à être réunis au sein de ce forum. 
Ensemble, ils ont listé certains objectifs, comme donner le nom de Juan Goytisolo à une institution publique, un boulevard ou à son quartier, faire de sa résidence un musée à son nom où réunir son oeuvre et créer une chaire Goytisolo à l’Université Cadi Ayyad. Mais surtout, il s’agit pour eux de faire perdurer son combat pour la place Jemaa El Fna, qu’il a permis de faire inscrire en 2001 en tant que patrimoine oral et immatériel de l’Humanité par l’Unesco. Car ce lieu emblématique de la ville ocre était pour lui un point d’ancrage et d’inspiration. Les amis de Juan Goytisolo ont aujourd’hui bien l’intention de continuer la lutte, en lançant leur plaidoyer pour la restructuration de la place, qui subit trop de modernité alentour pour ne pas fragiliser son coeur historique et ses traditions populaires millénaires. 
L’auteur espagnol, qui laisse plus d’une cinquantaine de romans et d’essais, fait partie de la ronde des écrivains les plus importants de la seconde moitié du 20e siècle. Il a écrit comme il a vécu, avec un regard critique bien aiguisé et beaucoup d’idéologie. A elle seule, sa vie aurait pu être un roman. Né le 6 janvier 1931 à Barcelone, il affronte, avec ses 2 frères écrivains eux aussi, la mort de sa mère dans un bombardement de l’aviation franquiste pendant la guerre civile espagnole. Il n’a alors que 7 ans. Nourri ensuite aux grands auteurs tels que Proust, Dostoïevski, Malraux ou Gide, il aiguise ses convictions pour rester toute sa vie durant un intellectuel engagé. Goytisolo s’inscrit définitivement comme un passeur de cultures entre les peuples et les continents. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc