Régions

Al Hoceïma: La région au chevet des diplômés chômeurs

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5074 Le 27/07/2017 | Partager
Un millier de diplômés de la ville intégreront l’enseignement
Une initiative prise en partenariat avec l’Académie régionale de l’Education
alhouceima.jpg

Le Conseil de la Région s’est montré disposé à étendre l’expérience lancée avec 
Al Hoceïma au reste des Provinces de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (Ph. Adam)

Un coup de pouce à l’emploi à Al Hoceïma. 983 diplômés chômeurs ont passé le concours de sélection pour l’enseignement dans le cadre des épreuves organisées par les délégations de l’éducation dans la Région, selon une note du Conseil de la Région. Un tiers d’entre eux ont été sélectionnés pour l’enseignement dans le supérieur, le reste dans le primaire et le collège. Ces futurs enseignants ont été sélectionnés parmi un contingent de 1586 jeunes diplômés qui ont subi une formation accélérée depuis l’année dernière dans le cadre d’une opération conjointe entre le Conseil de la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et l’Académie. L’objectif est celui de permettre aux jeunes de la Région, avec en priorité ceux d’Al Hoceïma, de pouvoir accéder à des postes d’emploi de manière rapide et ce en entrant comme contractuels dans le corps des enseignants. 
L’initiative avait été lancée en 2016. Elle devra être continuée lors de la prochaine rentrée scolaire pour permettre de faire d’une pierre deux coups. Lutter contre le chômage et permettre aux écoliers de continuer leur enseignement en mettant à disposition des enseignants issus de la région. A noter que le Conseil de la Région est en train d’étudier la possibilité d’étendre l’expérience au reste des provinces formant la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. La région souffre en effet de taux élevés de chômage parmi les diplômés et d’un manque flagrant en matière d’éducation avec un haut degré d’analphabétisme, selon cette dernière. Une future convention devrait parapher ces dispositions entre le conseil et l’Académie régionale de l’Education. 
La Région entend aussi travailler en matière d’employabilité pour les non diplômés. Cette dernière a pour objectif d’en insérer 5.000 à l’horizon 2020. Un premier groupe de 25 jeunes issus de la Région ont déjà démarré leur formation suite à une convention de partenariat avec l’Anapec. En plus 320 porteurs de projet ayant pu démarrer seront accompagnés. L’Agence est aussi entrée en coopération avec l’Agence de Développement du Nord pour la formation et l’accompagnement  de 3.000 jeunes non diplômés sur l’ensemble de la Région. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc