Régions

TangerMed récompense les meilleurs élèves de la région

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5073 Le 26/07/2017 | Partager
14 bacheliers primés recevront une bourse pour continuer leurs études
22 millions de DH pour aménager les écoles de Fahs Anjra
bac11.jpg
Hicham Sefiani (au centre) avec 19,73 de moyenne au baccalauréat, meilleur bachelier de la région en 2017. A droite, Fouad Brini, président du conseil de surveillance de TMSA et, à gauche, Abdelkhalek Marzouki, gouverneur de la province de Fahs Anjra (Ph. Adam)

L’exellence récompensée. La Fondation TangerMed vient de fêter les meilleurs élèves des provinces de Tanger, Tétouan et Fahs Anjra. 14 bacheliers, parmi les meilleurs de la région, ont ainsi été sélectionnés parmi ceux ayant été reçus lors de la session ordinaire du mois de juin 2017 pour recevoir le «Prix TangerMed pour l’excellence» en plus d’une bourse pour continuer leurs études. Cette initiative est organisée en partenariat avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) et des associations des parents d’élèves. Elle s’inscrit dans le cadre du programme de soutien de la Fondation TangerMed à l’éducation et à l’enseignement dans la région, et vise à remettre des prix d’excellence aux élèves les plus méritants et aux établissements scolaires. L’objectif est, selon Fouad Brini, président du Conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée, de «contribuer à l’amélioration du niveau scolaire et à récompenser les meilleurs élèves de la région, tout en leur inculquant les valeurs d’ouverture sur les arts et la culture, d’engagement, de persévérance et de créativité». Afin de donner plus de valeur à l’événement, l’acte a compté en préambule avec un événement de taille qu’est le vernissage d’une exposition en plein air, à la gare maritime de TangerMed, d’œuvres de l’artiste photographe Leila Alaoui. En outre, la Fondation TangerMed s’est aussi remarquée par un effort dans la remise à niveau du parc d’établissements d’éducation. 98 établissements à réhabiliter et 22 autres à construire, pour un investissement de 22 millions de DH, telle est la composante principale d’un accord de coopération qui implique en plus de la Fondation, l’Agence de développement du Nord, la Direction provinciale de l’éducation nationale de Fahs Anjra et le Conseil préfectoral de cette même province. L’accord paraphé en mars dernier a pour objectif d’arriver à dépasser l’état des installations pour se concentrer sur celui de la formation.
Les statistiques laissent apparaître une image désolante de l’école publique dans la préfecture Fahs Anjra. C’est le cas des taux d’échec et d’abandon scolaire qui sont supérieurs à ceux de la région, surtout dans le cas de la jeune fille. Le taux d’analphabétisme est même de neuf points supérieur à celui de la moyenne régionale pour se placer à 39,9% alors que le taux de scolarisation des enfants âgés de 7 à 12 ans n’atteint pas la totalité de son potentiel et plafonne à 93,2%. Ces défaillances résident dans un taux d’encadrement de la population qui reste faible avec une accessibilité difficile et des unités scolaires avec une capacité d’accueil restreinte.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc