Brèves internationales

Bréves

Par L'Economiste | Edition N°:5068 Le 19/07/2017 | Partager

Japon, généreux donateur
 Le Japon a annoncé lundi qu’il s’engageait à verser un milliard de dollars au cours des deux prochaines années au profit des opérations en matière de développement menées par l’ONU, le hissant ainsi parmi les plus généreux donateurs. Le financement, tel que l’a précisé Norio Maruyama, porte-parole de la diplomatie japonaise, comportera des aides multilatérales et bilatérales. Le ministre japonais des Affaires étrangères a indiqué lors d’une réunion aux Nations unies que l’enveloppe permettra d’aider des enfants et des jeunes dans le monde entier en assurant la promotion de leur éducation, de la santé, d’opération en cas de catastrophe et de la parité. 

Venezuela: Les menaces de Trump 
 Au lendemain de la consultation citoyenne officieuse, organisée par l’opposition au Venezuela et qui avait été saluée par Washington, Trump affirme sa position à l’encontre du projet de nouvelle constitution de son homologue Nicolas Maduro. Allant jusqu’à qualifier ce dernier de «mauvais dirigeant rêvant de devenir dictateur», le président des Etats-Unis menace le Venezuela de «mesures économiques fortes et rapides» si le régime impose son assemblée constituante le 30 juillet prochain. Le vote officieux avait mobilisé 7,6 millions de ressortissants sur 19 millions d’électeurs et Donald Trump appelle aujourd’hui à la tenue d’élections justes et libres.

Une réduction durable du déficit pour le Portugal  
Une bonne nouvelle pour le Portugal : le commissaire européen aux affaires économiques, Pierre Moscovici, affirme que, aidée par une croissance qui devrait atteindre les 2,5% cette année, «la réduction du déficit au Portugal est durable et l’amélioration des finances publiques solide». Une telle croissance cette année s’explique par les exportations et «un énorme boom du tourisme». Cependant, «des problèmes persistent, notamment, le ratio élevé de prêts non performants» des banques qui, malgré tout, «continuent le désendettement, réduisent leurs coûts et renforcent leurs bases de capital». Cette nouvelle légitime la décision de la commission européenne qui avait sorti le Portugal de la procédure de déficit excessif en juin dernier.o  

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc