Dossier Spécial

Stages: Des opportunités à portée de clic

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5057 Le 04/07/2017 | Partager
LinkedIn, un filon pour les étudiants
L’international a lui aussi ses intermédiaires
stage_057.jpg

Longtemps en tête des moyens les plus efficaces pour intégrer une entreprise, la cooptation (contact personnel/ professionnel) laisse aujourd’hui place aux réseaux sociaux et job boards

Le digital a bousculé les circuits traditionnels de recrutement. Que ce soit du côté des étudiants ou des RH, plus de 60% des recherches de stages et/ou stagiaires passent par les réseaux sociaux: LinkedIn, Facebook, Twitter... et job boards (selon l’enquête  de Stagiaires.ma réalisée en 2017). Ils sont suivis par les contacts professionnels et personnels et la Cvthèque interne de l’entreprise.

Aujourd’hui, l’usage des réseaux sociaux à des fins professionnelles continue de progresser chez les jeunes diplômés et les étudiants. La star de cette sphère est LinkedIn qui a pu, rapidement, s’ancrer dans les habitudes des étudiants. Les entreprises l’ont bien compris. Les managers et RH commencent eux aussi à poster leur demande via ces canaux digitaux de plus en plus efficaces.

Ce qui est recommandé est d’y suivre les offres publiées quotidiennement et de postuler rapidement lorsque l’une d’entre elles vous correspond. Les job boards sont tout aussi efficaces. Ils englobent un nombre important d’offres de stages. Les étudiants n’ont qu’à naviguer et évaluer les opportunités qui s’offrent à eux. D’un autre côté, pour maximiser ses chances, le réseau d’alumni, les forums de l’emploi, ou encore les candidatures spontanées, sont également recommandés.

stage_2_057.jpg

A l’ère de la digitalisation, postuler pour un stage est devenu plus simple et proche. Smartphone en main, les étudiants peuvent, en un clic, envoyer leurs candidatures à une entreprise (Ph. L’Economiste)

Certains étudiants préfèrent passer leurs stages à l’étranger. Ici encore, des intermédiaires ont vu le jour. Ces derniers viennent libérer les étudiants des tracas inhérents à leurs recherches. Comme c’est le cas pour l’Aiesec, une association à but non lucratif gérée par des étudiants. Elle bénéficie d’un large réseau d’ambassadeurs à travers le monde qui organisent les programmes d’échange.

«La procédure est des plus simples. J’ai commencé par débourser 800 DH pour avoir accès à la plateforme d’Aiesec qui me connecte aux entreprises internationales. Une fois mon contrat décroché, j’ai versé 2.000 DH et l’association m’a aidée dans les procédures administratives», explique Zineb actuellement assistante de projet à Winnipeg au Canada. L’Aiesec dispose de 5 agences au Maroc. Elles sont réparties entre Rabat, Casablanca, Marrakech et Ifrane, et chapeautées par un bureau national qui veille au respect du cahier des charges. Afin de prendre connaissance de ce mouvement international des étudiants, ces deux liens vous seront utiles: http://www.aiesec.ma/ et https://www.facebook.com/AIESECMorocco/.

Il existe également des cabinets privés étrangers qui étendent leurs services dans le Royaume. Easypass International est l’un d’eux. Etabli à Hong Kong, il offre des opportunités de stages dans les cinq continents. Il faut compter 1.000 DH pour être accompagné dans vos premières démarches, à savoir: adaptater votre profil au marché international de l’emploi, recevoir les offres d’emploi des entreprises...

Grand groupe ou PME?

Certes, c’est toujours plus valorisant d’avoir dans son CV un passage dans un grand groupe ou une multinationale. Un premier passage dans ce type de structure est rassurant pour les futurs employeurs. Toutefois, les étudiants ont plus de risques de se retrouver cantonnés à leur bureau sans avoir de tâches particulières.  A contrario, les PME et startup procurent certains avantages non négligeables. Dans ces petites entreprises, les jeunes sont rapidement responsabilisés et on leur confie des tâches au bout de la première semaine. Ainsi, ils ont le sentiment d’être utiles et reconnus pour le travail qu’ils effectuent et la valeur ajoutée qu’ils apportent. Touche à tout dans les petites entreprises, les stagiaires y accumulent une expérience riche et variée et acquièrent une vue transversale du fonctionnement d’une société.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc