Economie

Emballage/conditionnement: L’intégration se renforce

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5055 Le 30/06/2017 | Partager
CMCP-International rachète la caisserie Europac de Tanger
Objectif: s’adapter aux exigences de l’export des fruits et légumes
emballage-conditinnement-055.jpg

Le carton ondulé est issu à hauteur de 90% des déchets du papier recyclé. Des milliers d’emplois indirects sont ainsi créés (Ph. G.A)

Pari tenu par CMCP-International Paper. L’adaptation de l’export de fruits et légumes aux nouvelles exigences de la grande distribution européenne est désormais une réalité. La question avait monopolisé le débat organisé les 29 et 30 mai 2016 à Agadir. A tel point qu’elle était perçue comme un nouveau défi imposé à la filière par la grande distribution européenne. Celle-ci n’accepterait, à terme, que les emballages directement consommateurs.

Autrement dit, ceux d’un poids égal ou inférieur à 5 kilos maximum. (Voir L’Economiste du 1er juin 2016). Or, l’utilisation de l’emballage vente était déjà effective pour les marchés américain et canadien. Mais il concernait surtout les agrumes qui sont acheminés dans des emballages de 2 et 3 kilos. Son extension aux tomates et divers légumes devait se réaliser lors de l’actuelle campagne.

En effet, le groupe dispose depuis 2015 d’une onduleuse couplée à une rotative dite haute qualité d’impression sur le site d’Agadir. Une région qui concentre l’essentiel de l’export des primeurs et divers fruits et légumes. A Casablanca, une autre onduleuse non moins sophistiquée est également adossée à une rotative haute qualité d’impression.

Maintenant, le groupe veut renforcer son intégration dans ce domaine.  Il vient de passer un accord pour l’acquisition de la caisserie Europac de Tanger. La transaction qui doit être finalisée ce vendredi 30 juin porte sur 40 millions d’euros (410 millions de DH environ).  Avec cette acquisition, l'entreprise compte réaliser d'importantes synergies dans son système de caisseries au Maroc. Elle cible le même objectif à travers le rachat, effectué récemment, de l’usine de Madrid (Espagne) qui appartenait également à Europac. Dans ce cas, les synergies recherchées devraient découler de l’intégration papier entre l’unité madrilène et celle de Kenitra.

Pour les deux opérations, CMCP-International Paper a obtenu toutes les autorisations y compris celles de protection contre la concurrence. D’où le satisfecit affiché par les responsables du groupe. «Le Maroc, avec son climat d'affaires attrayant et son économie en pleine croissance, est un pays stratégique et prioritaire pour l'entreprise», se félicite Eric Chartrain, vice-président et directeur général du groupe pour l’Europe et le Moyen-Orient.

Et d’enchaîner: «Le souci majeur est d’offrir une valeur ajoutée  à nos clients actuels et potentiels  et la caisserie de Tanger représente une occasion idéale de renforcer  la croissance de l’activité marocaine d'emballage en ondulé. L’unité est considérée comme complétant des actifs existants avec un site de production de caisses à la pointe du progrès.

«De plus, l'usine de Tanger nous permet d'intégrer davantage nos sites de Madrid et Kenitra tout en réalisant des synergies avec nos autres caisseries marocaines dans les domaines de la chaîne d’approvisionnement et de la transformation», précise Chartrain. Le tout devrait évoluer selon l’approche de la protection de l’environnement.

D’après les responsables du groupe, la sauvegarde de l’environnement et l’économie d’énergie représentent des axes majeurs dans la stratégie de l’entreprise. Celle-ci repose son activité sur le recyclage du vieux papier. Une unité y est dédiée. De même, une station d’épuration des eaux usées est adossée à l’usine de Kenitra.

Cette installation a permis de diviser par 10 les matières en suspension, par 3 la demande chimique en oxygène et par 2 celle biologique en oxygène. Enfin, le site a développé un procédé qui lui permet d’utiliser l’eau industrielle au lieu de celle fraîche. Résultat, une économie de moitié.

La quête de l’innovation

Durant son processus de développement, CMCP-International Paper place la qualité au cœur de ses priorités stratégiques. L’entreprise ne cesse d’innover et de mettre en place des solutions d’emballages adaptées aux exigences du marché. Elle dispose de services qualifiés en R&D sur l’ensemble de ses sites  et fait aussi appel à des bureaux d’études dédiés. De plus, l’entreprise bénéficie  des avancées de sa maison mère, International Paper, leader mondial dans le domaine de l’emballage. C’est d’ailleurs grâce à ces atouts que l’entreprise a pu se hisser au 1er rang des fabricants des emballages en carton ondulé au Maroc.

Repères

  • Production: 160.000 tonnes
  • 2/3 exportés indirectement
  • Chiffre d’affaires: 1,6 milliard de DH/an
  • Emplois: 1.300 personnes
  • 3 usines: Casablanca, Agadir, Kenitra  
  • 7 unités de montages de plateaux en carton
  • 90% de la production à partir du recyclage 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc