Courrier des Lecteurs

Bac: Bien mais peut mieux faire!

Par L'Economiste | Edition N°:5051 Le 22/06/2017 | Partager
bac_cari_cl_051.jpg

■ Un score encourageant
50% des élèves ont obtenu leur bac cette année ! Un score étonnant puisqu’il s’agit du plus élevé atteint sur les dix dernières années. Lors des années précédentes, le taux ne dépassait jamais les 40% ! Un tel résultat prouve tout bonnement que les réformes lancées il y a de cela 15 ans ont porté leurs fruits et que la santé du système éducatif s’améliore au fil des années.
D.F.
■ Temporisons
Les résultats du bac de cette année, certes élogieux, ne doivent pas faire oublier les nombreux  problèmes qui touchent le système d’enseignement marocain. En effet, les conditions d’études se sont considérablement détériorées ces derniers mois, marquées notamment par un manque flagrant d’enseignants et des classes surpeuplées pouvant atteindre dans certains cas plus de 70 élèves… La pédagogie et le sérieux des élèves doivent également être remis en cause. Même si ces résultats sont en nette évolution, cela me semble encore insuffisant puisque seul un lycéen sur deux a décroché son bac dès le premier coup. Alors redescendons de notre piédestal et poursuivons nos efforts!
G.M.

                                                                                    

■ Guide de la pédophilie : Briser l’omerta
La récente parution  du premier guide pour la prise en charge des victimes de pédophilie représente une véritable avancée dans ce domaine. En effet, la violence psychologique et sexuelle contre l’enfant a toujours été un sujet tabou dans nos villes et il est grand temps de briser le silence sur ce fléau. Néanmoins, il faudrait redoubler d’effort et ne pas s’arrêter en si bon chemin. L’initiative doit être généralisée sous la forme de spots radio, de campagnes d’affichages et d’émissions télévisées. Il faut à tout prix sensibiliser aux dangers de la pédophilie et indiquer aux victimes la démarche à suivre et les réflexes à adopter pour faire valoir leurs droits. Ce problème peut toucher nos enfants ou nos petits-enfants! Il doit donc être pris au sérieux. Le viol et la pédophilie sont des actes odieux et atroces qui doivent être sévèrement sanctionnés et qui peuvent avoir des répercussions psychologiques sévères chez les victimes qui tentent de tourner la page sans agir. Les cellules de prise en charge et la préservation des traces de son agresseur constituent des réflexes essentiels qui ne doivent plus être contournés!
H.M.

■ Rétablissement du Service civil: Pourquoi pas le militaire aussi?
Le possible rétablissement du service civil s’avère être une bonne nouvelle. Une telle décision permettrait à nos jeunes d’être plus impliqués dans la vie politique du pays et les responsabiliserait davantage. Mais est-ce suffisant? Pourquoi ne pas rétablir également le service militaire. Un retour aux valeurs essentielles et à la discipline qui ne serait pas un luxe pour la génération actuelle, qui manque clairement d’éducation et de savoir-vivre.
C.L.
■ Contrefaçon: Les douaniers assurent!
Les 13 tonnes de faux Louis Vuitton qui ont récemment été saisies par l’administration des douanes à Casa Port constituent une belle prise ! Cela prouve qu’en matière de lutte contre la contrefaçon, le pays réalise des avancées majeures. Mais il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin! L’Etat doit continuer à faire la chasse à ces produits qui abondent sur le territoire. En plus de la contribution des douaniers, les gendarmes doivent multiplier les contrôles au niveau des axes routiers. Par ailleurs, de vastes opérations de saisies dans les quartiers connus pour vendre ce type de marchandise doivent être menées pour décourager les vendeurs concernés. Enfin, il me semble nécessaire de sensibiliser la population à ce fléau qui porte préjudice à l’économie marocaine et la tire vers le bas.
D.L.

■ Intoxication alimentaire: Trop c’est trop!
J’ai été surpris d’apprendre que la troisième victime de l’intoxication alimentaire collective survenue il y a quelques jours à Ouarzazate est décédée. Le père de famille a ainsi perdu sa femme et ses deux enfants. Quel drame! Régulièrement, nous avons le droit à des morts en raison d’intoxications diverses. Des incidents qui s’expliquent par des conditions de conservation ne respectant pas toujours les mesures sanitaires préventives ou encore la chaîne de froid. Il faudrait ainsi que les grossistes et les vendeurs veillent au respect de ces normes et limitent l’exposition de ces produits à la chaleur. Les consommateurs ont aussi leur rôle à jouer. Ces derniers doivent veiller à acheter des produits de qualité et à conserver au frais les marchandises achetées. Des réflexes à adopter qui me semblent vitaux, notamment à l’approche des fortes chaleurs estivales.
B.C.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc