Habillage_leco
Culture

Salim Benmoussa, le youtubeur qui buzz sur le Net

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:5046 Le 15/06/2017 | Partager
Il fête ses 100.000 abonnés en musique le 16 juin à Casablanca
A son actif des dizaines de vidéos dont 7 clips hilarants
salim_benmoussa_046.jpg

«Cet évènement est une célébration des 100.000 abonnés. Une façon pour moi de me rapprocher de mes fans et d’échanger avec eux», note Salim Benmoussa, youtubeur

Plus de 100.000 abonnés! Cela se fête. Et c’est aux Jardins de Ma Bretagne à Casablanca que le youtubeur, Salim Benmoussa, donnera rendez-vous à ses fans le 16 juin à 22h. Pour célébrer cet évènement comme il se doit, l’humoriste promet  une soirée haute en couleurs et pleine d’énergie. A son image! A son actif, déjà 7 chansons qui dénotent d’un talent indéniable qu’il ne manquera pas de partager avec son public le temps d’un mini-concert.

Après «T’es Party» son premier clip et «16 ans et majeure», dans sa 3e vidéo intitulée «Ana Sheikh», Salim parodie les clips de hip-hop «bling bling» en mettant en scène un sheikh qui rap en anglais. Une réussite qui totalise  près de 360.000 vues sur Youtube. Plus récemment, dans «Tberguig», titre de son nouveau single, il s’intéresse au «sport national des Marocains»… le commérage.

Pour la petite histoire, ces clips sont produits par Micro Studio, un collectif de jeunes passionnés d’audiovisuel qui ont entre 16 et 22 ans, dont un compositeur, un réalisateur, un cadreur… «Le fait que chacun apporte sa force de travail et que nous travaillons avec la même énergie fait que nous arrivons à un résultat plutôt satisfaisant», souligne Salim. 

Pour le jeune humoriste, tout a commencé lorsqu’il a quitté le Maroc pour poursuivre ses études en sciences commerciales à Bordeaux. «Au bout de quatre  mois de vie en France, je n’étais pas très bien. Mon pays, ma famille et mes amis me manquaient. Je ne sais pas trop pour quelles raisons, mais j’ai pris mon téléphone et j’ai commencé par filmer une première vidéo que j’ai posté sur Facebook», explique Salim Benmoussa.

A sa grande surprise, cette vidéo qui parlait de la différence entre la vie en France et au Maroc crée le buzz avec plus de 50.000 vues et 3.000 «likes». Suite à ce succès, il ne tarda pas à tourner d’autres vidéos et crée une page Facebook. «Ma cible va du gardien de voiture aux bobos d’Anfa Sup sans oublier ma famille dont ma mère ou ma grand-mère. Tout ce qui nous entoure peut être exploitable», précise-t-il.

A seulement 21 ans, ce jeune passionné qui adore créer et imaginer de nouveaux concepts mise beaucoup sur le travail acharné et la motivation pour devenir acteur et écrire son spectacle. Et d’ailleurs, il ne se repose pas sur ses lauriers. A la rentrée prochaine, il compte intégrer, pour se perfectionner, le célèbre Cours Florent à Paris qui a vu de grands noms comme Gad El Maleh, Diane Kruger, Audrey Tautou ou encore Assaad Bouab, fouler ses scènes… Ambitieux, Salim Benmoussa a déjà démarré l’écriture du scénario d’un long-métrage avec son meilleur ami qu’il a hâte de tourner et partager avec ses fans.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc