Culture

Vue «Recto-Verso» de Hicham Benohoud

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:5036 Le 01/06/2017 | Partager
Une série d’œuvres à découvrir jusqu’au 10 juin à la Loft Art Gallery
Première exposition de peinture de l’artiste depuis 4 ans
recto-verso-036.jpg

A travers la série «Recto-Verso», l’artiste pluridisciplinaire Hicham Benohoud explore de nouvelles techniques en utilisant notamment des milliers d’autoportraits en fond de peinture (Source: Loft Art Gallery)

Hicham Benohoud fait partie de ces artistes marocains à la carrière florissante au Maroc comme à l’étranger. Tour à tour professeur, photographe, peintre ou performeur, le plasticien aux mille talents présente cette fois-ci et pour la première fois à la Loft Art Gallery un ensemble cohérent et exclusif de peinture sur photographies.

En plus d’être sa première exposition de peinture depuis 4 ans, cet évènement signe également son grand retour à Casablanca. A travers la série  «Recto-Verso», le plasticien explore de nouvelles techniques. «Ici recto-verso symbolise la complexité d’Hicham Benohoud. Le recto c’est ce qui peut être vu d’un rapide coup d’œil alors que le verso nécessite de «retourner» un document, ou une œuvre d’art, afin d’y découvrir l’envers et d’en saisir toute la beauté», souligne Jacques-Antoine Gannat de la Loft Art Gallery.

Connu pour ses fameuses séries photographiques d’autoportraits, Benohoud les intègre à nouveau dans son œuvre en remplaçant la toile, support traditionnel, par des milliers de portraits servant de fond de peinture. La multiplication de ces visages les fait disparaître devenant ainsi une surface de travail, une matière brute reléguée à l’arrière plan. «Je travaille depuis 25 ans sur la question des identités, mais en tant que plasticien, je recherche un processus plastique», précise Hicham Benohoud.

En effet, il explique que cette recherche de processus technique lui offre un champ d’expérimentation infini qui lui permet une créativité sans cesse renouvelée. Le choix d’un visage inexpressif n’est pas anodin car cette neutralité laisse place au travail de peinture, de collage et de superposition pour susciter l’émotion.

Né en 1968 à Marrakech, Hicham Benohoud achève sa formation à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg en 2003 avant d’enseigner la photographie au Fresnoy, Studio national des arts contemporains à Tourcoing en France en 2005. Depuis 2001, il est représenté par la galerie VU à Paris. L’artiste a exposé au sein d’institutions artistiques internationales importantes, notamment au Centre Georges Pompidou, au Palais de Tokyo et l’IMA à Paris, mais aussi à la Fondation Aperture à New-York.

Il a également été exposé à la Tate Modern en 2016. L’institution de renom londonienne a même fait l’acquisition de 21 de ses photographies tirées de la série «La salle de classe», à l’instar du MuCEM de Marseille et du Centre Reina Sofia de Madrid. Plus récemment, les œuvres de Benohoud ont connu un franc succès lors de la Art Paris Art Fair qui s’est tenue au Grand Palais du 30 mars au 2 avril.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc