Régions

Tanger: Amendis se tourne vers le web

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5036 Le 01/06/2017 | Partager
Une agence en ligne revue avec plus de services
Facebook, Twitter, des médias sociaux sur lesquels l’opérateur entend se renforcer
tanger-amendis-web-036.jpg

L’agence en ligne d’Amendis devra offrir des services aussi étoffés que les agences classiques avec même des services d’abonnement et de résiliation (Ph. Adam)

Amendis, opérateur en charge de la gestion déléguée de la distribution d’eau et d’électricité à Tanger et Tétouan vient de présenter la semaine dernière sa stratégie web. L’opérateur était déjà présent avec une agence en ligne et une page Facebook, des efforts qu’il entend renforcer, selon le management de la société. Le cœur du système est l’Agence en ligne. Cette dernière a connu un profond remodelage avec des possibilités étendues allant au-delà du simple paiement des factures.

Dorénavant, directement depuis le site, il sera possible, en plus du paiement, de surveiller sa consommation d’eau et d’électricité et de mieux gérer leur compte en permettant abonnements, résiliations ainsi que le suivi des réclamations. L’agence en ligne a aussi été ouverte aux grands comptes afin de faciliter aux entreprises et autres institutions de profiter des mêmes services.

Par la même occasion, Amendis a présenté sa nouvelle stratégie de communication online qui compte avec un service dédié avec une déclinaison sur les réseaux sociaux. Ce dernier avec pour principal objectif d’assurer une plus grande notoriété et visibilité d’Amendis sur les réseaux sociaux dont Facebook et Twitter avec des messages centrés sur le contrôle des consommations d’eau et d’électricité ou les actions de la société.

Les réseaux sociaux sont aussi utilisés pour alerter sur les coupures programmées mais leur rôle premier est de permettre une communication directe avec les clients qui la suivent. A noter que la société revient de loin, les souvenirs des manifestations contre la cherté des factures d’octobre et de novembre 2015 sont encore dans les esprits, d’où son intention de mieux cerner sa communication et les services qu’elle offre.

Une exigence vu que le montant de ses factures a une forte charge symbolique au même titre que le prix de la bonbonne de butane. La société semble aussi avoir bien négocié le virage de la nouvelle tarification lancé par l’Etat en 2015 et qui semble avoir été bien assimilé par les clients avec une adaptation des consommations en conséquence. A noter que l’Etat avait prévu une augmentation des tarifs étalée sur 3 ans avec une refonte du système des tranches.

De notre correspondant,  Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc