Société

Un coiffeur de stars à Casablanca

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5026 Le 18/05/2017 | Partager
Gilles Laurent s’allie au Français Mikael Galateau
Lancement d’une nouvelle académie de coiffure
giles-laurent-coiffeurs-des-stars-026.jpg

En 1993, Gilles Laurent lance son 3e salon à Casablanca sur boulevard d’Anfa (200 m2). Celui-ci abritera l’académie de coiffure qui sera lancée en partenariat avec Mikael Galateau (Ph. Jarfi)

Après plusieurs décennies d’exercice, le célèbre coiffeur casablancais Gilles Laurent veut passer le relais. «Mon souhait est de transmettre mon savoir-faire aux nouveaux coiffeurs qui partagent ma passion», confie le spécialiste à L’Economiste. Un projet cher à son cœur qu’il souhaite concrétiser en partenariat avec un grand nom de la coiffure française. Il s’agit de Mikael Galateau, qui était en déplacement à Casablanca la semaine dernière.

Considéré comme un vrai pédagogue, Galateau réalise régulièrement des stages de formation au profit des équipes de Gilles Laurent (une dizaine en tout). Il vient également une semaine par trimestre afin de répondre aux demandes de la clientèle de Gilles Laurent.

Aujourd’hui, les deux partenaires souhaitent passer à la vitesse supérieure, en lançant une académie de perfectionnement dédiée aux professionnels confirmés. «Je pense qu’il y a un besoin énorme en formation au Maroc. L’objectif étant d’augmenter le niveau de propositions», affirme Galateau. Ce porte-parole de L’Oréal Professionnal depuis 13 ans, gère quatre salons et une académie à Paris, tout en dispensant son savoir-faire aux  quatre coins du monde (Japon, Etats-Unis, Royaume-Uni…). 

L’Académie Galateau forme plus de 1.500 coiffeurs en France et à travers le monde. Gilles Laurent, pour sa part, est un autodidacte qui s’est forgé au fil des ans. La carrière de ce natif de Casablanca démarre en effet à 17 ans. Après sa formation  à l’Ecole Vogue, il exerce dans plusieurs salons de coiffure, avant de lancer sa propre enseigne «Gilles» en 1983 au Centre 2000 qui n’existe plus (actuel emplacement de la gare Casa-Port). Il exerce également pendant 15 ans à l’hôtel Royal Mansour. En 1993, Gilles Laurent ouvre son 3e salon sur boulevard d’Anfa (200 m2).

A partir de 2003, il crée sa propre ligne de produits de coiffure (brosses, sérum, shampooings…). Au bout de 40 ans de carrière, Gilles Laurent compte aujourd’hui transmettre à ses pairs le fruit de plusieurs décennies d’expérience.

L’Académie marocaine, dont le lancement est prévu dans quelques mois, proposera des modules de formation de trois jours à une semaine. Selon Galateau, les compétences sont là, mais il faudra davantage d’idées et de propositions pour mieux répondre à la demande. D’autant plus que les tendances et techniques de coupe changent à peu près tous les 1 an et demi. Pour rester à la page, les coiffeurs doivent se perfectionner régulièrement.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc