Culture

Vente aux enchères: La CMOOA récidive avec l’art contemporain

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:5019 Le 09/05/2017 | Partager
La vacation de plus de 80 lots aura lieu le 12 mai à Marrakech
Exposition publique des œuvres jusqu’au 11 mai
vente_aux_enchere_cmooa_019.jpg

«Exilé maintenant, même chez moi, Mahmoud Darwich», estimée entre 200.000 et 250.000 DH, est une installation en béton de Mustapha Akrim (150x300cm)  (Ph. CMOOA)

Suite au succès rencontré lors de se première vente aux enchères dédiée exclusivement à l’art contemporain, la Compagnie marocaine des œuvres et objets d’art (CMOOA) renouvelle l’expérience avec une nouvelle vacation «Art contemporain #2». Organisée en avril 2016, cette manifestation avait suscité beaucoup d’enthousiasme auprès des acquéreurs avec près de 84% de lots vendus et 90% du montant des estimations atteints.

«Cette deuxième vente aux enchères sera l’occasion de confirmer le fait que les efforts fournis pour la scène contemporaine ont payé et que ces artistes s’installeront durablement dans le paysage artistique», précise Hicham Daoudi, gérant de Art Holding Morocco et la CMOOA.

En préambule de cette vente, une exposition publique, dont le vernissage a eu lieu samedi, présente jusqu’au 11 mai, au Palace Es Saadi, les œuvres qui passeront sous le marteau. A travers cette vacation, la CMOOA a pour ambition de présenter une sélection de plus de 80 lots «incarnant la vitalité de la scène actuelle qui ne cesse d’évoluer à travers différents évènements nationaux et internationaux». Dessin, photographie, peinture, sculpture et installation abordant des sujets divers constituent cette vente.

Parmi les pièces retenues, celles de talents de la nouvelle génération représentés notamment par Simohammed Fettaka. Son œuvre «Only God can play», un babyfoot composé de figurines représentant des personnalités issues de divers univers (Bob Marley, Hitler, Staline, Einstein…), estimée entre 130.000 et 150.000 DH sera mise en vente.

vente_aux_enchere_1_cmooa_019.jpg

«Street prayer», Casablanca, 2015. L’œuvre de Yassine Alaoui Ismaili dit Yoriyas est estimée entre 25.000 et 28.000 DH (Ph. CMOOA)

Une installation en béton de Mustapha Akrim intitulée «Exilé maintenant, même chez moi, Mahmoud Darwich» estimée entre 200.000 et 250.000 DH sera également proposée aux côtés d’autres artistes comme Younès Atbane, Mohammed Arejdal ou encore M’Barek Bouhchichi. Les collectionneurs pourront également acquérir des œuvres de Fatiha Zemmouri, Chourouk Hriech sans oublier Zainab Andalibe, Zoulikha Bouabdellah…

Une teinture sur peau emblématique signée Farid Belkahia intitulée «Somalia ou le cri aphone» datant de 1994. Cette œuvre de l’un des artistes qui a contribué à l’émergence de la création contemporaine du Royaume est estimée entre 1,3 et 1,4 million de DH.

Figureront également parmi les lots proposés une œuvre de Mounir Fatmi, une installation de Faouzi Laatiris mais aussi le paillasson imprimé «Shalom Aleikoum» de Younes Baba Ali. Un large choix d’une grande diversité est ainsi proposé par la CMOOA pour sa deuxième vacation exclusivement dédiée à l’art contemporain. Une sélection qui ne manquera pas de ravir les amateurs.

Au-delà de la vente aux enchères, la CMOOA dédie une semaine à ce style d’art plastique à Marrakech, ponctuée notamment par une table ronde sur la thématique «l’écriture sur l’art contemporain». Cette semaine sera également enrichie de deux expositions à la CM Galerie. Une exposition individuelle sur le travail d’Abdelaziz Zerrou sera présentée du 15 mai au 11 juin et une collective sous le thème «Héros, anti-héros et personnages extraordinaires» est également au programme. Une autre vente aux enchères dédiée cette fois-ci à l’art moderne et orientaliste se tiendra à Casablanca le 20 mai à 16h.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc