Habillage_leco
Analyse

Rabat-Salé-Kénitra, futur hub de l'automobile?

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5015 Le 03/05/2017 | Partager
Avec le projet PSA, l’automobile constitue un secteur prometteur pour la région
Atlantic Free Zone de Kénitra, Technopolis, Cité de l’innovation…des sites pour accompagner cette dynamique
Les 1res orientations du programme de développement régional
contribution_region_raba_sale_kenitra_015.jpg

L’activité économique au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra est dominée par le secteur tertiaire avec plus de 60% de la valeur ajoutée. Un rééquilibrage vers des services à forte valeur ajoutée est amorcé par le parc Technopolis. On prévoit de même pour l’industrie avec le démarrage du complexe de PSA Peugeot Citroën à Kénitra

Libérer les énergies et le potentiel de croissance du territoire figure parmi les axes stratégiques de la vision du programme de développement régional (PDR) de la région de Rabat-Salé-Kénitra (RSK). Ce qui va permettre la création de la richesse et l’emploi, et par conséquent contribuer à la réduction des disparités territoriales au niveau de la région particulièrement entre le monde rural et urbain.

Pour saisir les opportunités et les potentialités offertes par la région, le projet du plan d’action du PDR prévoit entre autres de soutenir l’innovation et les filières économiques de la région. «La région doit se doter des moyens lui permettant de territorialiser les stratégies sectorielles initiées au niveau national et de renforcer ses filières phares et émergentes afin de révéler le potentiel de création valeur et emploi du territoire pour demain», précise Abdessamad Sekkal, président de la région de Rabat-Salé-Kénitra.

La région ambitionne de se positionner comme un nouveau pôle national de l’automobile. Pour ce faire, beaucoup de travail reste à faire car pour le moment, le poids de la région dans le tissu automobile avoisine seulement 7% contre 43% à Tanger et 40% au niveau de Casablanca. Toutefois, la région RSK dispose d'atouts prometteurs qui vont certainement changer la donne dans les prochaines années. A commencer par la ZI intégrée Atlantic Free Zone de Kénitra qui est entrée en service en 2012. Plus d’une dizaine de grands équipementiers en automobiles sont déjà opérationnels sur le site dans différentes spécialités: câblage, connectique, pare-brise, injection plastique…

D’autres ont déjà acquis le terrain pour la construction de leur unité dont le dernier est le groupement composé du leader mondial AGC Automotive et l’opérateur marocain Induver. Ce groupement va mobiliser près de 1,2 milliard de DH pour la construction d’une usine spécialisée dans la fabrication de verre automobile dont la mise en service est attendue pour 2019.

Mais le grand atout pour accélérer cette dynamique industrielle reste incontestablement l’arrivée de PSA Peugeot Citroën qui a entamé les travaux de construction de son complexe industriel à côté de la plateforme Atlantic Free Zone. Il est prévu dès 2020 de démarrer la production avec 90.000 véhicules et autant de moteurs pour une capacité totale à terme de 200.000 unités véhicules.

Pour accompagner l’émergence de la filière automobile, le projet de PDR de la RSK prévoit certaines actions prioritaires. Il faut construire et coordonner une offre de valeur régionale automobile en faveur des entreprises implantées (accueil, accompagnement, facilitation administrative, formation, etc.). A moyen terme, un processus pour une intégration des PME régionales de la filière sera également mis en place, ainsi qu'un plan de prospection des IDE spécifiques à l’automobile. Outre des secteurs émergents comme l’automobile et l’aéronautique, le PDR recommande un soutien pour le développement des activités traditionnelles de la région comme l’agriculture, l’artisanat, le textile et le secteur pharmaceutique.

S'inscrivant dans le droit fil des ambitions du Plan Maroc Vert visant l’augmentation de plus de 172% de la valeur ajoutée de l’agriculture à l’horizon 2020, les actions du PDR auront, elles, pour objectif, de résorber les contraintes majeures entravant le potentiel agricole régional et aussi pour promouvoir les démarches collectives ainsi que l’intégration des filières régionales. La professionnalisation des filières forestières fait partie des actions prévues.

Le programme suggère  également un plan de sauvetage du secteur de textile en l’intégrant dans la dynamique du PAI (Plan d’accélération industrielle). Premier pourvoyeur d’emploi au niveau de la région, ce secteur a connu de sérieuses difficultés ces dernières années qui se sont traduites avec une baisse de l’emploi de 24% entre 2009 et 2013. L’industrie pharmaceutique figure aussi parmi les secteurs phares de la région qu’il faut consolider. Ce secteur représente 48% de la valeur ajoutée industrielle régionale et plus de 40% du chiffre d’affaires, est-il rappelé.

                                                                     

R&D, un levier de taille

rabat_sale_kenitra_015.jpg

La R&D figure parmi les leviers sur lesquels compte la région pour accompagner le développement de ses filières économiques traditionnelles et nouvelles. Le PDR préconise de déployer des programmes R&D et innovation régionaux au profit des filières phares de la région. Pour l’automobile, ce travail doit se faire dans le cadre du projet d’Open Lab qui est le fruit de partenariat entre d’une part le groupe PSA et d’autre part un consortium regroupant les deux universités de Rabat et de Kénitra ainsi que l’UIR.

L’objectif est de créer un Open Lab pour développer des activités de recherche pour répondre aux besoins du futur complexe industriel de PSA à Kénitra notamment en batteries et en voitures connectées, indique Said Amzazi, président de l’université Mohammed V-Rabat. Toujours dans le même registre, le projet de la Cité de l’innovation est en cours de construction à Tamesna sur une superficie de 12 ha pour un investissement de 150 millions de DH.

Cette infrastructure va abriter les grands ateliers de recherche en mécanique, aéronautique, automobile, énergie renouvelable…Sans oublier les potentialités dont dispose le site de Technopolis notamment dans les métiers de technologies de l’information et le futur agropole de la région pour la valorisation des filières agricoles.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc