Habillage_leco
Entreprises

Visa International parie sur le digital

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5006 Le 19/04/2017 | Partager
Les paiements représentent à peine 7% du montant des opérations par cartes bancaires
La valeur d’usage et l’utilité des cartes de paiement pointées du doigt

Les entreprises de paiement incitent de plus en plus les porteurs de cartes à effectuer des paiements par TPE. Visa International lance régulièrement des campagnes marketing avec les banques. C’est dans ce contexte que l’enseigne a tenu une cérémonie de remise de prix pour les gagnants d’une campagne promotionnelle organisée avec Attijariwafa bank à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations 2017.

En tout, 10 gagnants ont été retenus parmi les détenteurs de cartes Visa Attijariwafa bank, dont 8 femmes. «Nous voulons inciter les porteurs de cartes Visa à utiliser de plus en plus ce moyen de paiement et pas uniquement pour le retrait», explique Sami Romdhane, directeur général Visa Maroc. Cette initiative a pour objectif de réduire la circulation et l’utilisation de cash au profit des supports électroniques et digitaux.

En effet, la part des paiements par carte bancaire chez les commerçants et eMarchands dans le volume global des opérations des cartes marocaines reste faible. Selon les dernières statistiques du Centre monétique interbancaire (CMI), sur les 9 premiers mois de 2016, les détenteurs de cartes marocaines ont déboursé par ce moyen 8,1 milliards de DH pour des paiements (16,3 millions d’opérations), contre 107,5 milliards de DH de retraits (123,6 millions d’opérations). Ce qui représente à peine 7% du montant des opérations par cartes bancaires (paiements et retraits confondus). S’ajoute un faible taux d’activation de cartes.

Le taux d’utilisation des supports modernes et innovants étant corrélé à l’évolution de l’économie, «la part des paiements par carte au Maroc ne devrait pas être à ce niveau», soutient le manager. Le taux de bancarisation officiel est estimé à 64% de la population. La Banque mondiale estime que 14 millions de Marocains sont encore exclus du système bancaire. A l’origine de cette exclusion, le facteur culturel. Mais cette explication n’est pas suffisante. Cela est aussi lié à la valeur d’usage et l’utilité de ce support de paiement. En témoigne le taux d’équipement en téléphones mobiles.

«Dès qu’on a fourni une solution utile et commode au client, il l’a tout de suite utilisée et adoptée», soutient Sami Romdhane. Le taux de pénétration de la téléphonie mobile a atteint 122,65% à fin décembre 2016, selon l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Au 30 septembre 2016, les cartes de paiement & retrait émises par les banques marocaines ont atteint un encours de 12,7 millions de cartes, dont 11,6 millions sous les labels Visa, Mastercard et Cmi.

Pour améliorer la valeur d’usage de cet instrument (carte monétique), Visa International se positionne de plus en plus sur le digital. L’opérateur développe à travers ses divisions Visa Labs (laboratoire), Visa Innovation Centers (centre d’innovation aux Etats-Unis, Dubaï et Londre) des moyens de paiement de nouvelle génération: paiement sans contact (Visa payWave), paiement mobile (M Visa ou Mobile Visa), Visa payWave wearables (objets personnels, accessoires vestimentaires équipés d’une puce qui contient les données de la carte), Connected Car (voiture connectée).

De la sécurisation à la dévaluation des données via la Tokenization

Pour assurer la sécurité des transactions digitales et électroniques, le groupe a opté pour le standard de Tokenization. Un nouveau procédé de sécurisation du paiement mobile. Le standard consiste à enregistrer les données de la carte sur un serveur sécurisé. Chaque transaction génère un Token (jeton), qui n’est valable que pour cette transaction. «Avec ce standard, les données utilisées pour les transactions (Token) n’ont aucune valeur si elles sont piratées. D’où la dévaluation des données», explique Romdhane. Le groupe déploie le service VTS (Visa Tokenization Service) sur les nouvelles technologies lancées sur le marché.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc