Culture

Vente aux enchères: Des manuscrits et livres exceptionnels à la CMOOA

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4992 Le 30/03/2017 | Partager
La première vacation du genre au Maroc se tiendra le 1er avril
200 ouvrages invitant au voyage entre les époques et les formes artistiques
manuscrit_vente_aux_encheres_092.jpg

Cette vente spécialisée propose aux collectionneurs bibliophiles et aux institutions un large choix d’ouvrages rares et inédits très recherchés et même des éditions uniques pour certains (Source: CMOOA)

C’est une nouvelle aventure que choisit d’entreprendre la Compagnie marocaine des œuvres et objets d’art (CMOOA) en proposant pour la première fois une vente aux enchères de manuscrits et livres anciens. Cette vacation, qui aura lieu samedi 1er avril à 16h dans les locaux de la Compagnie, invite les amateurs à voyager au sein d’un nouvel univers, celui des bibliophiles. Les équipes de la maison de vente ont travaillé d’arrache-pied pendant près d’un an afin de rassembler des perles rares qui séduiront le public.  

La vente «Livres et manuscrits anciens» propose un ensemble de 200 ouvrages mettant en lumière une partie de l’histoire politique, culturelle et spirituelle du Maroc. Et cela, grâce à l’expertise de Youness Mansouri, fondateur et directeur de la librairie «Les livres de Mina» à Paris, spécialisée notamment en livres anciens sur l’Afrique du Nord, en manuscrits arabes et divers livres rares de voyages particulièrement sur le Maroc. Pour cet expert et grand passionné, l’objectif est de ramener le patrimoine marocain sur sa terre. «Après l’indépendance, les bibliothèques ont déserté le pays. Il y a eu une disparition de libraires. Dans les années 1930 sous Lyautey, il y en avait 1.200 uniquement à Casablanca! A travers cette démarche, j’essaie de sensibiliser les Marocains à la sauvegarde de cette mémoire», précise-t-il.

L’histoire du Maroc est fortement représentée à travers une importante sélection de livres anciens allant du XVe siècle à l’indépendance. Ces ouvrages, majoritairement publiés par des auteurs étrangers, dévoilent cette fascination qu’avaient de nombreux artistes et intellectuels pour le Royaume.

Figurent au sein de cette collection inédite, une première édition française de la «Description de l’Afrique» de Léon l’Africain datant de 1556. Cet ouvrage universel était, d’après Mansouri, «le livre le plus important du XVIe siècle dans le monde». Dans le cadre du thème architecture et décoration, «Ceintures de Fès»,  un livre considéré comme extrêmement rare et important passera sous le marteau.

Cet objet «mythique et mystérieux» a valu une recherche de Lucien Vogel, connu pour accompagner de grands peintres comme Majorelle ou encore des intellectuels. «Costumes du Maroc» de Jean Besancenot, livre de référence tiré à seulement 300 exemplaires, fait également partie des pièces maîtresses de cette vacation sans oublier la sélection de rares manuscrits du Coran.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc