Economie

Plan national d'adaptation climatique: Les régions pilotes en rang serré

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4985 Le 21/03/2017 | Partager
Des discussions démarrent aujourd'hui à Agadir pour affiner la feuille de route
L'intégration verticale systématique bientôt testée dans les trois régions
Toutes les forces vives attendues pour faire en sorte que ça marche!

Le Souss Massa, Béni Mellal-Khénifra et Draâ Tafilalet, prêtes pour le lancement. Ces trois régions pilotes ont été choisies pour l'application du Plan national d’adaptation climatique (PNA), dont les contours seront discutés ce mardi à Agadir lors d'un régional d’information et de consultation. Organisée par la Direction régionale de l’environnement Souss Massa et la GIZ, cette rencontre qui fait suite au «Stocktaking for National Adaptation Planning» (Snap), permettra de présenter la feuille de route nationale du PNA et de la mobilisation des acteurs territoriaux autour de ce processus.

Celui-ci accorde une attention particulière à l’intégration verticale de l’adaptation et au rôle des acteurs nationaux dans l’avancement de la mise en œuvre de l’adaptation dans les pays en développement. «Cet atelier permettra également de s’accorder sur la démarche et les points d’entrée au niveau des trois régions pilotes pour une intégration verticale systématique de l’adaptation au changement climatique», explique Khadija Sami, directrice régionale de l’environnement Souss Massa. Toutes les forces vives, scientifiques, instituts de recherche, organismes publics concernés travailleront de concert avec les ONG, fédérations, associations de développement locales, syndicats et entreprises pour mettre en route ce projet. Une feuille de route dont l'application doit tenir compte des besoins des communautés vulnérables.

Pour rappel, dès le lancement du PNA au Maroc en 2015-2016, une première étude a été réalisée par le projet 4C/GIZ. Il fallait alors identifier les plans et programmes sectoriels existants les plus pertinents pour l’adaptation aux changements climatiques (CC). A terme, l'objectif était de recommander les best practices et les principaux changements nécessaires pour intégrer pleinement l’adaptation aux CC dans la planification sectorielle au Maroc. Six secteurs pilotes, prioritaires de par leur haute vulnérabilité au changement climatique ont été ciblés: l’eau, l’agriculture, les forêts, le tourisme, les infrastructures routières et la santé humaine.

Pour rappel, le processus d’élaboration des PNA est issu de la 16e Conférence des parties (COP) à la Convention-cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Cancún en 2010. Les parties ont affirmé que «l’adaptation doit être considérée comme revêtant le même degré de priorité que l’atténuation». Le Cadre de l’adaptation de Cancún a notamment établi le processus national de planification de l’adaptation afin d’identifier les besoins d’adaptation à moyen et long termes. Et d’élaborer des programmes pour répondre à ces besoins.

Etre moins vulnérable

Trois principaux objectifs sont visés par les PNA:
- La réduction de la vulnérabilité des pays aux incidences des changements climatiques (CC) en renforçant leur capacité d’adaptation et leur résilience.
- L’intégration de l’adaptation aux CC dans les politiques, programmes et projets de développement de même que dans la budgétisation nationale.
- La facilitation de l’accès au financement climatique pour l’adaptation.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc